Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 
 

Philippe Jaccottet



Naissance: 30 juin 1925 Moudon, Suisse
Décès: ...

Philippe Jaccottet est né à Moudon (Suisse) en 1925. Après des études de lettres à Lausanne, il a vécu quelques années à Paris comme collaborateur des éditions Mermod. À son mariage, en 1953, il s'est installé à Grignan, dans la Drôme.
Philippe Jaccottet a publié de nombreuses traductions, notamment d'Homère, Gôngora, Hôlderlin, Rilke, Musil et Ungaretti.

En 1944, il publie, en France, ses premiers poèmes dans les Cahiers de Poésie dirigés par Edmond Jaloux, puis l'année suivante, son premier recueil Trois poèmes aux démons et sa première traduction Mort à Venise de Thomas Mann. A l'automne 1946, Jaccottet s'installe en France, à Paris, et travaille à des traductions chez l'éditeur Mermod. Il commence la rédaction des poèmes du recueil L'effraie qui durera 4 ans. Il fréquente les cercles littéraires, notamment celui de la NRF avec Jean Paulhan, Marcel Arland, Francis Ponge, jean Tardieu.

Des années 1950 aux années 1970, après des études de lettres à l'université de Lausanne, Jaccottet travaille essentiellement en tant que traducteur et exerce en tant que critique littéraire auprès de plusieurs publications, dont la Nouvelle Revue Française ou la Gazette de Lausanne. [ Lire la biographie de Philippe Jaccottet]

Tous les poèmes de Philippe Jaccottet (poésie)




Poémes

L'effraie
Portovenere
Les nouvelles du soir
Intérieur
Agrigente
Ninfa
La traversee
La semaison
Les eaux et les forêts
Prière entre la nuit et le jour
Nouvelles notes pour la semaison
Notes pour le petit jour
Au petit jour
Le secret
La patience
La voix
L'hiver
L'ignorant
Le travail du poète
La veillée funèbre
Les gitans
Lettre du vingt-six juin
L'inattendu
Sur les pas de la lune
Paroles dans l'air
La raison
Blessure vue de loin
Le locataire
Que la fin nous illumine
Le combat inégal
Dans un tourbillon de neige
Soleil d'hiver
L'aveu dans l'obscurité
La promenade a la fin de l'été
Le livre des morts
Fin d'hiver
Lune a l'aube d'été
Lune d'hiver
Au dernier quart de la nuit
Oiseaux, fleurs et fruits
Martinets
Fruits
Champ d'octobre
Oiseaux
Aube
Arbres i
Arbres ii
Arbres iii
Monde
Viatique
Vœux
Leçons
Effacement du peuplier
Chérir thouzon
Mirage des aiguilles
Aux portes d'aerea
Devancier
Pause au chateau cloaque
Les parages d'alsace
Faction du muet
Convergence des multiples
La soif hospitalière
Le nu perdu
Célébrer giacometti
Septentrion
Lied du figuier
Pensées sous les nuages

Articles littéraires au sujet de Philippe Jaccottet


 

Poètes contemporains Philippe Jaccottet (1925 - ?)



1000 A.D. 1100 1884 1886 1915 2014 A.D.

Essais littéraire
(1100 - ?)
Georges Ribemont-Dessaignes
(1884 - 1974)
Francis Carco
(1886 - 1958)
André Frédérique
(1915 - 1957)
 

 


Philippe Jaccottet
(1925 - ?)
 
  Philippe Jaccottet - Portrait  
 
Portrait de Philippe Jaccottet

Biographie / Œuvres

L'oeuvre de Jaccottet puise son inspiration dans la contemplation du paysage de sa région. Son oeuvre se distingue notamment par le dépouillement et l'absence d'artifices. Son sujet préféré est l'étude de l'homme dans son milieu naturel. Son journal, publié dans « Les semaisons, carnets 1954-62 » (1984) et « La seconde semaison, carnets 1980-94 » (1996), montre son engagement permanent dans une co

 

Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.