Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Philippe Jaccottet

Fin d'hiver - Poéme


Poéme / Poémes d'Philippe Jaccottet





Peu de chose, rien qui chasse l'effroi de perdre l'espace est laissé à l'âme errante



Mais peut-être, plus légère, ' incertaine qu'elle dure, est-elle celle qui chante avec la voix la plus pure les distances de la terre



Une semaison de larmes sur le visage changé, la scintillante saison des rivières dérangées : chagrin qui creuse la terre

L'âge regarde la neige s'éloigner sur les montagnes



Dans l'herbe à l'hiver survivant ces ombres moins pesantes qu'elle, des timides bois patients sont la discrète, la fidèle,

l'encore imperceptible mort

Toujours dans le jour tournant ce vol autour de nos corps
Toujours dans le champ du jour ces tombes d'ardoise bleue



Vérité, non-vérité se résorbent en fumée

Monde pas mieux abrité que la beauté trop aimée, passer en toi, c'est fêter de la poussière allumée

Vérité, non-vçrité brillent, cendre parfumée











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Philippe Jaccottet
(1925 - ?)
 
  Philippe Jaccottet - Portrait  
 
Portrait de Philippe Jaccottet


Biographie / Œuvres

L'oeuvre de Jaccottet puise son inspiration dans la contemplation du paysage de sa région. Son oeuvre se distingue notamment par le dépouillement et l'absence d'artifices. Son sujet préféré est l'étude de l'homme dans son milieu naturel. Son journal, publié dans « Les semaisons, carnets 1954-62 » (1984) et « La seconde semaison, carnets 1980-94 » (1996), montre son engagement permanent dans une co