Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Philippe Jaccottet

Vœux - Poéme


Poéme / Poémes d'Philippe Jaccottet





I



J'ai longtemps désiré l'aurore

mais je ne soutiens pas la vue des plaies

Quand grandirai-je enfin?

J'ai vu la chose nacrée : fallait-il fermer les yeux?

Si je me suis égaré conduisez-moi maintenant heures pleines de poussière

Peut-être en mêlant peu à peu la peine avec la lumière avancerai-je d'un pas?

(A l'école ignorée

apprendre le chemin qui passe

par le plus long et le pire)



II



Qu'est-ce donc que le chant?
Rien qu'une sorte de regard

S'il pouvait habiter encore la maison à la manière d'un oiseau qui nicherait même en la cendre et qui vole à travers les larmes!

S'il pouvait au moins nous garder jusqu'à ce que l'on nous confonde avec les bêtes aveugles!



III



Le soir venu rassembler toutes choses dans l'enclos

Traire, nourrir
Nettoyer l'auge pour les astres

Mettre de l'ordre dans le proche gagne dans l'étendue comme le bruit d'une cloche autour de soi













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Philippe Jaccottet
(1925 - ?)
 
  Philippe Jaccottet - Portrait  
 
Portrait de Philippe Jaccottet


Biographie / Œuvres

L'oeuvre de Jaccottet puise son inspiration dans la contemplation du paysage de sa région. Son oeuvre se distingue notamment par le dépouillement et l'absence d'artifices. Son sujet préféré est l'étude de l'homme dans son milieu naturel. Son journal, publié dans « Les semaisons, carnets 1954-62 » (1984) et « La seconde semaison, carnets 1980-94 » (1996), montre son engagement permanent dans une co