Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Théodore Désorgues






Naissance: Aix-en-Provence le 9 novembre 1764
Décès: Paris le 5 juin 1808

Théodore Désorgues, est un poète français révolutionnaire.

Il vient d'une famille parlementaire aixoise installée. Proche des Jacobins, son heure de gloire vient lorsque le peuple de Paris chante son Hymne à l'Être suprême sur le Champ de Mars, lors de la fête de l'Être suprême, le 20 prairial de l'an II (8 juin 1794).

Né à Aix-en-Provence, il voyage dans la voisine Italie puis s'installe à Paris, Iréqucnte Cubières et Delille. Contre Marie-Joseph Chénier. Robespierre l'impose comme poète officiel de la Fête de l'Etre Suprême. Desorgues produit désormais hymnes, odes et chansons pour les événement de la Révolution, jusqu a ce qu'il soit gagné par la folie et interné à Charenton, à moins que la police napoléonienne ne se soit débarrassée ainsi d'un opposant. H aurait fait rimer Napoléon et caméléon. Nodier le déclare « le plus grand poète lyrique de la Révolution ».
[ Lire la biographie de Théodore Désorgues]


Tous les poèmes de Théodore Désorgues (poésie)




Poémes

Hymne à l'être suprême
Les transtéverins ou les sans-culottes du tibre





Articles littéraires au sujet de Théodore Désorgues


     

    Poètes contemporains Théodore Désorgues (1764 - 1808)



    1000 A.D. 1741 1753 1755 1760 2022 A.D.

    Pierre Ambroise Choderlos de Laclos
    (1741 - 1803)
    Armand Charlemagne
    (1753 - 1838)
    Pierre Antoine Augustin de Piis
    (1755 - 1832)
    Nicolas de Bonneville
    (1760 - 1828)
     

     



    Théodore Désorgues
    (1764 - 1808)
    Portrait de Théodore Désorgues