Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Lucien Becker

C'est le pas cadencé sur les dalles éternelles - Poéme


Poéme / Poémes d'Lucien Becker





C'est le pas cadencé sur les dalles éternelles

c'est le cri sans écho vers l'étoile de glace

qui oppresse l'hiver de sa langue de fiel

c'est le cri vissé dans les gorges écarlates

la nuit ses chemins effacés jusqu'à la mer

ses chemins sans poussière ses arbres jusqu'au ciel

ne blanchiront pas du jour des femmes nues

touffes de lune au creux de la lumière

terre brisée de vagues terre sans vol d'oiseaux

le continent de ton cœur bat comme un filet d'eau

tu tournes moins vite autour du piège de ton cœur

pris lui-même dans la soie des étoiles

tu ne fais plus bouger le feuillage de l'espace

depuis que la lumière a courbé tous les soirs

sous ses arches mises sur le monde comme une impasse

à l'étage le plus haut de la terre

l'éventail d'une femme s'ouvre sur un lit

froissé par mille mains urgentes une hanche comme un sillon un soupir retenu des bouches se nouent roulent sur leurs bords avec le son que fait la nuit pour tomber les paroles seules comme des îles la lumière épuisée fait des bulles dans la nuit une aventure terminée par une part de plaisir toute cette peau gercée de baisers discordants cette paupière sirupeuse ce regard végétal cette main dissolvante cette mémoire infidèle je me contente de vos tendresses malaisées et vous visages visités de tant d'audace pure je mérite mieux que vos regards sommaires










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Lucien Becker
(1911 - 1984)
 
  Lucien Becker - Portrait  
 
Portrait de Lucien Becker


Biographie

Lucien Becker est un poète rare et sa voix unique fut saluée par Camus, Paulhan, Bousquet, Cadou, Char. Né à Béchy (Moselle), en 1911, mort à Nancy en 1984, il a composé, en marge de la vie littéraire et de ses mouvements, une œuvre brûlante autour du corps de la femme, seul rempart contre le néant.
Résistant pendant la guerre, il ne cessera de résister à la poésie et à ses entours illusoir

L'oeuvre de lucien becker

Lucien Becker n'est peut-être pas le plus grand poète lyrique de son époque; mais il est, sans nul doute, celui qui se sera tenu au plus près du réel, tout en restant farouchement à l'écart de tout artifice. En cela, il aura prolongé la leçon de Reverdy, sa tension nouée, cette écoute des pas, des heures, alors que le silence même est fait de minéral.