Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Gérard de Nerval



Œuvre de Gérard de Nerval


Poésie / Poémes d'Gérard de Nerval





Si l'on excepte divers ouvrages dramaturgiques (Lara, 1833!; Léo Burckhart, 1839), l'œuvre de Nerval est essentiellement romanesque et poétique.



Il publia ses premiers poèmes en revues, puis les assembla sous le titre d'Odelettes rythmiques et lyriques (1835). Alors que les Petits Châteaux de Bohême (1852), recueil de poèmes et de poèmes en prose, relèvent d'une délicate inspiration nostalgique, les récits en prose des Illuminés ou les Précurseurs du socialisme («!Cagliostro!», «!les Confidences de Nicolas!», «!Cazotte!»), parus la même année, marquent le goût de Nerval pour les savoirs ésotériques et pour les personnalités étranges comme Cagliostro ou Restif de la Bretonne. Cet intérêt pour la pensée hermétique, cette foi dans la valeur du savoir ésotérique furent aussi, d'une autre façon, une source d'inspiration pour les œuvres majeures de la fin de sa vie, les Filles du feu (1854), les Chimères (1854) et Aurélia ou le Rêve et la Vie (1855).



Poésie:



Napoléon et la France guerrière, élégies nationales (1826)

Napoléon et Talma, élégies nationales nouvelles (1826)

L'académie ou les membres introuvables (1826), comédie satirique en vers

Le Peuple (1830), ode

Nos adieux à la Chambre des Députés ou « allez-vous-en, vieux mandataires » (1831)

Odelettes (1834), dont: Une allée du Luxembourg mais aussi Le réveil en voiture (1832)

Les Chimères (1854)



Romans



Le Prince des sots, tiré de la pièce du même titre de Nerval, fut publié par Louis Ulbach en 1888, mais sous une forme très altérée. Le véritable texte de Nerval fut publié en 1962 Par Jean Richer. Ce roman, fort méconnu, porte sur le règne de Charles VI le Fol.

Le Marquis de Fayolle, paru en feuilleton en 1849 dans Le Temps24, fut laissé inachevé par son auteur, et fut achevé aux deux sens du terme, par Ed. Georges, et publié en 1856. L'action porte sur la Révolution en Bretagne. On peut trouver la version authentique de Nerval dans la collection de la Pléiade.



Théâtre:



Nicolas Flamel (1830).

Faust (années 1830 ).

Lara ou L'Expiation, même pièce que La Dame de Carouge (1831).

Le Prince des sots, dont il subsiste un fragment : Guy le Rouge.

Louis de France.

Le Magnétiseur (1840).

Les Trois ouvriers de Nuremberg (1840).

De Paris à Pékin (1848).

Pruneau de Tours (1850).

La Main de gloire (1850).

La Forêt-Noire ou La Margrave (vers 1850).

La Mort de Rousseau (1850).

La Fille de l'enfer, Aurore ou Francesco Colonna (1853).

La Polygamie est un cas pendable (1853).

Corilla a été intégré dans Les Filles du feu.

Panorama.

Dolbreuse, même pièce que Le Citoyen marquis.









Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Gérard de Nerval
(1808 - 1855)
 
  Gérard de Nerval - Portrait  
 
Portrait de Gérard de Nerval


Biographie / chronologie

1808.

Œuvre

Si l'on excepte divers ouvrages dramaturgiques (Lara, 1833!; Léo Burckhart, 1839), l'œuvre de Nerval est essentiellement romanesque et poétique.