Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Gérard de Nerval

A louise d'or., reine - Poéme


Poéme / Poémes d'Gérard de Nerval





Le vieux père en tremblant ébranlait l'univers.
Isis, la mère enfin se leva sur sa couche,
Fit un geste de haine à son époux farouche,
Et l'ardeur d'autrefois brilla dans ses yeux verts.



Regardez-le! dit-elle, i! dort, ce vieux pervers.
Tous les frimas du monde ont passé par sa bouche.
Prenez garde à son pied, éteignez son œil louche.
C'est le roi des volcans et le
Dieu des hivers !



»
L'aigle a déjà passé :
Napoléon m'appelle ;

J'ai revêtu pour lui la robe de
Cybèle,

C'est mon époux
Hermès et mon frère
Osiris... »;



La
Déesse avait fui sur sa conque dorée ;
La mer nous renvoyait son image adorée
Et les deux rayonnaient sous l'éoharpe d'Iris!











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Gérard de Nerval
(1808 - 1855)
 
  Gérard de Nerval - Portrait  
 
Portrait de Gérard de Nerval


Biographie / chronologie

1808.

Œuvre

Si l'on excepte divers ouvrages dramaturgiques (Lara, 1833!; Léo Burckhart, 1839), l'œuvre de Nerval est essentiellement romanesque et poétique.