Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Victor Hugo

Vœu - Poéme


Poéme / Poémes d'Victor Hugo





Si j'étais la feuille que roule
L'aile tournoyante du vent,
Qui flotte sur l'eau qui s'écoule,
Et qu'on suit de l'œil en rêvant;



Je me livrerais, fraîche encore.
De la branche me détachant.
Au zéphyr qui souffle à l'aurore,
Au ruisseau qui vient du couchant.



Plus loin que le fleuve qui gronde,
Plus loin que les vastes forêts.
Plus loin que la gorge profonde.
Je fuirais, je courrais, j'irais!



Plus loin que l'antre de la louve.
Plus loin que le bois des ramiers.
Plus loin que la plaine où l'on trouve
Une fontaine et trois palmiers;



Par delà ces rocs qui répandent
L'orage en torrent dans les blés,
Par delà ce lac morne, où pendent
Tant de buissons échevelés;



Plus loin que les terres arides
Du chef maure au large ataghan,
Dont le front pâle a plus de rides
Que la mer un jour d'ouragan.



Je franchirais comme la flèche
L'étang d'Arta, mouvant miroir,
Et le mont dont la cime empêche
Corinthe et
Mykos de se voir.



Comme par un charme attirée.
Je m'arrêterais au matin
Sur
Mykos, la ville carrée,
La ville aux coupoles d'étain.



J'irais chez la fille du prêtre.
Chez la blanche fille à l'œil noir.
Qui le jour chante à sa fenêtre.
Et joue à sa porte le soir.



Enfin, pauvre feuille envolée.
Je viendrais, au gré de mes vœux.
Me poser sur son front, mêlée
Aux boucles de ses blonds cheveux;



Comme une perruche au pied leste
Dans le blé jaune, ou bien encor
Comme, dans un jardin céleste.
Un fruit vert sur un arbre d'or.



Et là, sur sa tête qui penche.
Je serais, fût-ce peu d'instants.
Plus fière que l'aigrette blanche
Au front étoile des sultans.







Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Victor Hugo
(1802 - 1885)
 
  Victor Hugo - Portrait  
 
Portrait de Victor Hugo


Biographie / Œuvres

C'est Hugo qui, sans doute, a le mieux incarné le romantisme: son goût pour la nature, pour l'exotisme, ses postures orgueilleuses, son rôle d'exilé, sa conception du poète comme prophète, tout cela fait de l'auteur des Misérables l'un des romantiques les plus purs et les plus puissants qui soient. La force de son inspiration s'est exprimée par le vocabulaire le plus vaste de toute la littérature

Chronologie

1802
— Naissance le 26 Février à Besançon. Il est le troisième fils du capitaine Léopold Hugo et de Sophie Trébuchet. Suivant les affectations du père, nommé général et comte d'Empire en 1809, la famille Hugo s'établit en Italie, en Espagne, puis à Paris.

Chronologie historique

1848

Bibliographie sÉlective