Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Victor Hugo



Bibliographie sÉlective de Victor Hugo


Poésie / Poémes d'Victor Hugo





1802
: Naissance à Besançon de Victor Hugo (26 février). Ses frères Abel et Eugène sont nés respectivement en 1798 et 1800. Chateaubriand : Le Génie du christianisme, René.

1803
: Naissance d'Adèle Foucher, future femme de Victor Hugo. Les enfants Hugo suivent leur père en garnison en Corse. Leur mère, restée à Paris, se lie avec Lahorie, parrain de Victor.

1804
: Napoléon est sacré empereur par le pape à Notre-Dame de Paris (2 décembre). Retour en France des enfants Hugo et installation à Paris avec leur mère.

1805
: Victoire d'Austerlitz (2 décembre).
1806 : Victoire d'Iéna. Naissance de Julienne Gauvain, future Juliette Drouet.

1808
: Le roi d'Espagne cède à Napoléon ses droits à la couronne. Début du soulèvement espagnol contre les troupes françaises (2-3 mai). Joseph Bonaparte roi d'Espagne (4 juin). Séjour en Italie des enfants Hugo avec leur mère. Ils rejoignent Léopold qui est gouverneur de la province d'Avellino. Départ du père pour l'Espagne, à la suite de Joseph Bonaparte.

1809
: Retour en France des enfants Hugo avec leur mère et installation à Paris aux Feuillantines, où ils jouent avec Adèle Foucher. A Madrid leur père est nommé général. Chateaubriand : Les Martyrs.

1810
: Le général Lahorie, qui a conspiré contre Napoléon et est caché par Mme Hugo aux Feuillantines, est arrêté par la police impériale. Le général Hugo reçoit de Joseph Bonaparte le titre de comte. Mme de Staël : De l'Allemagne.

1811
: Séjour en Espagne des enfants Hugo et de leur mère.

1812
: Campagne et retraite de Russie, désastreuses pour l'armée impériale. Eugène et Victor rentrent à Paris avec leur mère. Le général Lahorie, compromis dans la conspiration de Malet, est fusillé.

1813
: Défaites, les armées françaises quittent l'Allemagne et l'Espagne. Retour en France du général Hugo.

1814
: Invasion de la France et abdication de Napoléon, qui part pour l'île d'Elbe. Retour des Bourbons Louis XVIII, frère de Louis XVI, est roi de France. Il octroie au pays une Constitution relativement libérale (la Charte). Première Restauration. Procédure de divorce des époux Hugo.

1815
: Retour de Napoléon (1er mars), fuite de Louis XVIII et reprise de la guerre. Les Cent-Jours. Défaite de Waterloo (18 juin), invasion de la France. Abdication de Napoléon, exilé à Sainte-Hélène sous la garde des Anglais. Retour de Louis XVIII. Seconde Restauration. Violente répression monarchiste (la Terreur blanche). Congrès de Vienne qui organise l'Europe dans un esprit favorable aux monarchies absolues et hostile aux nationalités (la Sainte-Alliance). Premiers poèmes de Victor Hugo.

1817
: Mention d'encouragement obtenue à un concours de l'Académie française pour le poème « Bonheur que procure l'étude dans toutes les situations de la vie ».

1818
: Séparation légale des époux Hugo ; Eugène et Victor sont confiés à leur mère ; fin de leurs études secondaires. Hugo rédige « Les vierges de Verdun » qui paraîtront dans le recueil de 1822.

1819
: Hugo remporte le Lys d'or au concours poétique des Jeux floraux de Toulouse. Fondation par les frères Hugo du Conservateur littéraire, dans le sillage du Conservateur, journal politique de Chateaubriand. Rédaction de deux odes, « La Vendée » et « Le rétablissement de la statue d'Henri IV». Fiançailles secrètes avec Adèle Foucher. Publication des Œuvres posthumes d'André Chénier.

1820
: Bug-Jargal (nouvelle ; première version). Lamartine : Méditations poétiques. Desbordes-Val more : Poésies.

1821
: Mort de Napoléon à Sainte-Hélène. Début de la guerre d'indépendance grecque contre l'Empire turc. Mort de Sophie, mère de Victor Hugo. Fin du Conservateur littéraire.

1822
: Odes et poésies diverses. Hugo reçoit une pension royale. Mariage avec Adèle Foucher. Vigny : Poèmes.

1823
: Chateaubriand ministre des Affaires étrangères. Expédition d'Espagne. Han d'Islande (roman). Fondation de la revue La Muse française. Victor renoue avec son père ; son frère Eugène sombre définitivement dans la folie ; son fils Léopold meurt à trois mois. Lamartine : Nouvelles Méditations poétiques.

1824
: Chateaubriand est chassé du ministère. Mort de Louis XVIII. Son frère, Charles X, lui succède. Nouvelles Odes. Fin de La Muse française. Naissance de Léopoldine. Vigny : Éloa. Delacroix : Les Massacres de Scio.

1825
: Sacre de Charles X à Reims. Hugo est invité comme poète officiel au sacre de Charles X, en compagnie de Nodier. Voyage dans les Alpes avec Nodier. Rédaction des premières Orientales. Lamartine : Le Dernier Chant du Pèlerinage d'Harold.
1826 : Bug-Jargal (roman ; deuxième version). Odes et Ballades. Naissance de Charles Hugo. Vigny : Poèmes antiques et modernes.

1827
: Victoire navale franco-anglo-russe sur la flotte égypto-turque à Navarin : fin des hostilités en Grèce. Crom-well (drame non joué, précédé d'une retentissante préface-manifeste). L'« Ode à la colonne de la place Vendôme » rend patente l'évolution politique de Hugo et consacre le mythe napoléonien. Amitié avec Sainte-Beuve.

1828
: Amy Rohsart (théâtre). Nouveau recueil des Odes et Ballades, réorganisé et augmenté. Mort de Léopold, père de Victor Hugo. Naissance de son fils François-Victor. Sainte-Beuve : Tableau historique de la poésie française et du théâtre français au xvf siècle.

1829
: En dépit de la Chambre, Charles X constitue un ministère réactionnaire dirigé par Polignac. Les Orientales. Le Dernier Jour d'un condamné. Marion de Lorme, interdite de représentation par la censure. Hugo refuse publiquement l'augmentation de sa pension censée le dédommager. Sainte-Beuve : Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme. Dumas : Henri III et sa cour.

1830
: Début de la conquête de l'Algérie par les Français. Charles X promulgue quatre ordonnances qui remettent en cause le régime constitutionnel (25 juillet). Les 27, 28 et 29 juillet, insurrection à Paris (les Trois Glorieuses). Louis-Philippe Ier, roi des Français. Monarchie de Juillet. Mouvements insurrectionnels en Europe. Indépendance de la Belgique. Hernani (théâtre) et sa « bataille » (février-avril). Rédaction de la plupart des Feuilles d'automne. Naissance d'Adèle Hugo. Crise conjugale et amicale : liaison de Sainte-Beuve et d'Adèle, l'épouse de Victor Hugo. Musset : Contes d'Espagne et d'Italie. Lamartine : Harmonies poétiques et religieuses. Stendhal : Le Rouge et le Noir. Berlioz : La Symphonie fantastique.

1831
: Élargissement du corps électoral (200 000 électeurs environ). Développement du saint-simonisme. Émeutes populaires à Paris et à Lyon. Insurrections en Italie. Le soulèvement polonais est écrasé par les troupes russes. Lamartine : De la politique rationnelle. Hugo publie Notre-Dame de Paris (roman) et Les Feuilles d'automne (poésie). Balzac : La Peau de chagrin. Auguste Barbier : ïambes.

1832
: Épidémie de choléra. Émeute républicaine à Paris. Procès des saint-simoniens. Mort en Autriche du fils de Napoléon Ier et de Marie-Louise (l'Aiglon). Préface inédite du Dernier Jour d'un condamné. Le roi s'amuse interdit par le ministère après la première représentation. Hugo intente un procès à la Comédie-Française et refuse désormais de toucher sa pension. Installation place Royale (actuelle « Maison Victor Hugo », place des Vosges). Gautier : Alber-tus. Vigny : Stello. Succès de l'épopée de Quinet, Ahasvérus.

1833
: Lucrèce Borgia et Marie Tudor (théâtre). L'actrice Juliette Drouet devient la maîtresse de Victor Hugo. Musset : Rolla. Gautier : Les Jeune-France.

1834
: Émeutes républicaines à Lyon et à Paris, sévèrement réprimées (massacre de la rue Transnonain). Littérature et philosophie mêlées (essai). Claude Gueux (récit). Musset : Lorenzaccio. Sainte-Beuve : Volupté.

1835
: Attentat de Fieschi contre Louis-Philippe. Lois répressives (dites de septembre). En Algérie, Abd el-Kader remporte des succès sur les troupes françaises. Angelo, tyran de Padoue (théâtre). Les Chants du crépuscule (poésie). Vigny : Chatterton (tragédie du poète). Quinet : Napoléon (épopée).

1836
: A Strasbourg, Louis Bonaparte (neveu de Napoléon Ier) tente de soulever la garnison ; il est expulsé. La Esmeralda (opéra d'après Notre-Dame de Paris, musique de Louise Bertin, livret de Hugo). Musset : La Confession d'un enfant du siècle. Succès de l'épopée de Lamartine Jocelyn.

1837
: Les Voix intérieures. Mort d'Eugène Hugo à l'asile de Charenton. Hugo commence à fréquenter le duc d'Orléans, héritier du trône. Mérimée : La Vénus d'Ille.

1838
: Guerres carlistes en Espagne. Ruy Blas (théâtre). Lamartine : l'épopée de La Chute d'un ange ne remporte pas le succès de Jocelyn.

1839
: Longue crise ministérielle. Émeute républicaine et socialiste à Paris. Rédaction des trois premiers actes des Jumeaux, drame qui restera inachevé. Voyage avec Juliette aux bords du Rhin, en Suisse et en Provence. Lamartine : Recueillements poétiques. Stendhal : La Chartreuse de Parme.

1840
: Crise internationale liée à la question d'Orient, menaces de guerre sur le Rhin (juillet-août). A Boulogne, Louis Bonaparte tente un coup de force ; il est incarcéré et rédige en prison De l'extinction du paupérisme. Retour des cendres de Napoléon. Hugo réunit en une plaquette une anthologie de ses poèmes napoléoniens. Les Rayons et les Ombres (poésie). Voyage avec Juliette dans l'Allemagne rhénane (août). Dumas : Napoléon (drame).

1841
: Loi limitant le travail des enfants dans l'industrie (jamais appliquée sérieusement). Élection de Hugo à l'Académie française, après quatre échecs. Discours très politique.

1842
: Le Rhin, récit de voyage suivi d'une conclusion géopolitique sur l'avenir de l'Europe. Bertrand : Gaspard de la nuit (posthume).

1843
: Le député Lamartine passe à l'opposition. Les Bur-graves n'emporte pas le succès des drames précédents. Mariage de Léopoldine Hugo et de Charles Vacquerie. Voyage en Espagne avec Juliette. Sur le chemin du retour Hugo apprend par le journal la mort de Léopoldine et de son mari, noyés dans la Seine, près de Villequier. Vigny : « La mort du loup » et « Le Mont des Oliviers ». Wagner : Le Vaisseau fantôme.

1845
: Le Rhin (nouvelle édition augmentée). Hugo est nommé pair de France. Surpris en flagrant délit d'adultère avec Léonie Biard. Commence Les Misères (futurs Misérables). Gautier : Poésies complètes. Baudelaire : Salon.

1846
: Évasion de Louis Bonaparte. Discours de Hugo à la Chambre des pairs : Question polonaise (mars). « Écrit en 1846 » dans Les Contemplations constituera 1846 en année des grandes ruptures idéologiques.

1847
: Crise économique ; émeutes de la faim. Divers scandales (corruption, mœurs) éclaboussent le régime. Hugo assiste avec assiduité aux séances de la Chambre consacrées aux procès de ses membres compromis dans des scandales. Il réclame la fin de l'exil des Bonaparte. Projet de discours sur les prisons. Lamartine : Histoire des Girondins. Miche-let : Histoire de la Révolution française (1847-1853). Louis Blanc : Histoire de la Révolution (1847-1862).

1848
: La Révolution des 22-24 février chasse Louis-Philippe et proclame la Deuxième République. Jusqu'à l'été, Lamartine est le principal ministre du gouvernement. Suffrage universel, abolition de l'esclavage et de la peine de mort en matière politique, liberté totale de presse, de réunion et d'association, proclamation du droit au travail, organisation des Ateliers nationaux. Les élections du 23 avril à l'Assemblée constituante donnent la majorité aux républicains modérés, hostiles aux mesures sociales. La suppression des Ateliers nationaux déclenche à Paris une émeute ouvrière d'ampleur sans précédent (23-26 juin) qui est atrocement réprimée. Le général Cavaignac (républicain conservateur) évince Lamartine. Le 10 décembre Louis-Napoléon Bonaparte est élu président de la République. Mouvements révolutionnaires en Europe (le Printemps des Peuples). À Rome, le pape s'enfuit et Mazzini proclame la république. Interruption des Misères. Hugo, élu le 4 juin à l'Assemblée constituante, siège à droite. Mandaté par l'Assemblée, il participera aux Journées de juin aux côtés des forces de l'ordre. Il fonde avec ses fils et avec l'aide d'Emile de Girar-din L'Evénement (31 juillet). Opposé au général Cavaignac, le journal appuie la candidature de Louis Bonaparte à la présidence de la République, mais réclame du candidat des garanties libérales et sociales. Déception rapide. Mort de Chateaubriand : début de la publication des Mémoires d'outre-tombe.

1849
: Election de l'Assemblée législative (13 mai) : majorité de droite non républicaine. Intervention française qui écrase la République romaine et rétablit le pape (juin-juillet). Écrasement des mouvements révolutionnaires en Europe. Hugo est élu à l'Assemblée législative, toujours à droite. Discours à l'Assemblée législative : La misère (9 juillet, applaudi par la gauche, réactions gênées voire hostiles de la droite). Président du Congres de la Paix à Paris. Lamartine : Histoire de la révolution de 1848. George Sand : La Petite Fadette. Vigny achève Les Destinées.

1850
: La réaction s'amplifie. Hugo est passé à gauche ; toutes ses interventions sont désormais violemment attaquées par la droite monarchiste et bonapartiste. Discours aux funérailles de Balzac.

1851
: La Constitution exigeant le départ du président à l'issue de son mandat (en 1852, donc), Louis Bonaparte tente d'obtenir sa révision, tout en préparant techniquement un éventuel coup d'État. L'Assemblée ayant refusé la révision constitutionnelle (19 juillet), il opte pour le coup d'État, le 2 décembre, jour anniversaire du sacre de son oncle et de la bataille d'Austerlitz. Résistance inattendue à Paris et surtout dans certaines provinces. Le 20 décembre, un plébiscite (organisé alors qu'un tiers des départements vit sous l'état de siège) approuve le coup d'État par 7 500 000 oui, 640 000 non, 1 500 000 abstentions. Hugo : visite des quartiers misérables de Lille. Emprisonnement des fils Hugo et de Paul Meurice. Le 2 décembre et les jours suivants, Hugo tente d'organiser la résistance au coup d'État à Paris. Recherché par la police, il gagne Bruxelles avec Juliette. Début des Causeries du Lundi de Sainte-Beuve.

1852
: «L'Empire, c'est la paix ! » Le 21 novembre, le rétablissement de l'Empire est massivement approuvé par plébiscite. Le 2 décembre (désormais anniversaire de son coup d'État davantage que du sacre de son oncle ou de la victoire d'Austerlitz), Louis Bonaparte prend le titre de Napoléon HI. Second Empire. Hugo a été proscrit par décret avec 65 autres députés ayant résisté au coup d'État (janvier). À Bruxelles, rédaction d'Histoire d'un crime (histoire du coup d'État), abandonné pour le pamphlet Napoléon-le-Petit. En août, installation à Jersey (Marine-Terrace) avec sa famille et accompagné de Juliette Drouet. Gautier : première édition d'Emaux et camées. Leconte de Lisle : Poèmes antiques.

1853
: Mariage de Napoléon III avec Eugénie de Montijo. Châtiments, rigoureusement interdits en France, leur vente et même leur possession sont passibles de poursuites ; leur écho est moindre que celui de Napoléon-le-Petit. Début des séances spirites (tables parlantes) à Marine-Terrace, en famille.

1854
: Déclaration de guerre de l'Angleterre et de la France à la Russie (guerre d'Orient ou de Crimée). Hugo commence La Fin de Satan, épopée qui restera inachevée. Nerval publie Les Chimères dans Les Filles du feu.

1855
: Leçon inaugurale de Sainte-Beuve au Collège de France (poésie latine), où il fait l'éloge de Napoléon III et se fait huer. « Vous déshonorez la jeunesse française », lance-t-il à son auditoire, - qui répond : « Vous déshonorez la poésie. » La police évacue la salle et Sainte-Beuve démissionne du Collège. Hugo commence Dieu, épopée qui restera inachevée. Fin des séances spirites. Suite à une déclaration sur la visite de l'empereur en Angleterre, Hugo est expulsé de Jersey. Il s'installe à Guernesey avec sa famille et Juliette. Mort de Nerval.
1856 : Le Congrès de Paris met fin à la guerre d'Orient mais ne dit mot de l'unité italienne. Les Contemplations (poésie). Achat de Hauteville House (actuelle Maison Victor Hugo à Guernesey).

1857
: Madame Bovary de Flaubert et Les Fleurs du Mal de Baudelaire sont poursuivis pour atteintes à la morale et à la religion ; Baudelaire est condamné. Hugo écrit « L'Ane », « La Pitié suprême », « La Révolution », poèmes initialement prévus pour La Légende des siècles à laquelle il travaille, ainsi qu'à La Fin de Satan et à Dieu. Mort de Musset et du chansonnier Béranger. Banville : Odes funambulesques.

1859
: Début de la colonisation de l'Indochine. La France et le Piémont déclarent la guerre à l'Autriche. Victoires (difficiles et meurtrières) de Magenta et de Solférino (juin). Paix de Villafranca, contre la volonté du Piémont qui n'acquiert que la Lombardie. Amnistie des condamnés du coup d'État, que Hugo refuse. La Légende des siècles - Première série -Les Petites Epopées (poésie). Mistral : Mireille. Gounod : Faust.

1862
: Début de l'intervention française contre la république du Mexique ; échec des Français devant Puebla. Début de la guerre de Sécession aux Etats-Unis. Les Misérâbles (roman) emportent un immense succès. Lettre-article Genève et la peine de mort. Hugo rédige « Les sept merveilles du monde » et « L'épopée » du ver », qui creuseront la ruine de l'épopée au centre de La Légende de 1877. Leconte de Lisle : Poèmes barbares. Flaubert : Salammbô.

1863
: Conquête du Mexique, mais la guérilla continue. Soulèvement polonais contre les Russes, férocement réprimé par l'armée du tsar. Lettre-article aux Hommes de Puebla, encourageant les Mexicains à résister aux troupes françaises. Publication anonyme de Victor Hugo raconté par un témoin de sa vie, biographie rédigée par Adèle et revue par le « clan Hugo ». Adèle (la fille de Hugo) s'embarque clandestinement pour le Canada où elle espère rejoindre le lieutenant anglais Pinson qu'elle a connu quand il était en poste à Guernesey ; début d'une errance qui la mènera jusqu'aux Antilles, et à la folie. Baudelaire : Le Peintre de la vie moderne. Salon des Refusés : Le Déjeuner sur l'herbe de Manet fait scandale.

1864
: Fondation à Londres de l'Association Internationale des Travailleurs (Première Internationale). Maximilien de Habsbourg, soutenu par l'armée française, est proclamé empereur du Mexique. William Shakespeare (essai critique) est mal accueilli. Offenbach : La Belle Hélène.

1865
: Fin de la guerre de Sécession ; abolition de l'esclavage ; les États-Unis demandent le rappel des troupes françaises du Mexique. Les Chansons des rues et des bois (poésie) sont accueillies par des sarcasmes sur la libido du poète sexagénaire. Lassés par l'exil guernesiais (mais aussi afin de servir les intérêts littéraires et politiques de l'exilé), les membres de la famille Hugo vont désormais vivre le plus souvent à Bruxelles ou à Paris. Banville : Les Cariatides. Les Goncourt : Germinie Lacerteux. Wagner : Tristan et Isolde.

1866
: La Prusse bat l'Autriche à Sadowa (juillet) et révèle à l'Europe sa puissance militaire. L'Allemagne du Nord se fédère autour d'elle. Napoléon III demande pour prix de sa neutralité la rive gauche du Rhin, puis le Luxembourg ; il n'obtient que l'hostilité allemande. Les Travailleurs de la mer (roman) : succès gigantesque. Écriture de Mille francs de récompense (« Théâtre en liberté »). Premier Parnasse contemporain. Verlaine : Poèmes saturniens. Dostoïevski : Crime et Châtiment. Offenbach : La Vie parisienne.

1867
: Les troupes françaises quittent le Mexique ; exécution de Maximilien. Exposition universelle de Paris. Les troupes françaises battent à Mentana les Garibaldiens qui tentaient de s'emparer de Rome. Paris, introduction au guide de l'Exposition universelle. «Mentana» et «La Voix de Guernesey » (poésie). Ecriture de Mangeront-ils ? et de L'Intervention (« Théâtre en liberté »). Mort de Baudelaire.

1868
: Relative libéralisation de la presse et des réunions publiques. Naissance de Georges, fils de Charles Hugo. Mort d'Adèle (la femme de Victor Hugo) à Bruxelles. Les deux premiers tomes des Œuvres complètes de Charles Baudelaire paraissent avec une notice de Théophile Gautier promise à devenir un texte de référence pour la génération des Décadents.

1869
: Effervescence politique et sociale dans les grandes villes. Aux élections d'avril, les républicains et autres opposants obtiennent 3 300 000 voix, le gouvernement 4 400 000. Fondation à Paris, par les fils Hugo, du journal républicain Le Rappel, qui publie en feuilleton L'Homme qui rit (roman). Achèvement de Torquemada (« Théâtre en liberté »). Hugo préside le Congrès de la paix à Lausanne. Naissance de Jeanne, fille de Charles Hugo. Flaubert : L'Education sentimentale. Michelet : Nos fils. Publication du troisième et dernier tome des Œuvres complètes de Charles Baudelaire, qui comporte les Petits Poèmes en prose et Les Paradis artificiels. Lautréamont : Les Chants de Maldoror. Mort de Lamartine et de Sainte-Beuve.

1870
: Plébiscite approuvant les réformes « libérales » du régime (7 350 000 oui, 1 538 000 non, I 500 000 abstentions). En juillet, la France déclare la guerre à la Prusse. Défaite de Sedan ; Napoléon III prisonnier du roi de Prusse. Le 4 septembre, la Troisième République est proclamée. Le 5 septembre, Hugo rentre à Paris (il a 68 ans, son exil a duré 19 ans et 9 mois). Début du siège de Paris (19 septembre). Déclarations Aux Allemands, Aux Français, Aux Parisiens. Il demeure dans la capitale assiégée, soutenant le moral des troupes, multipliant les lectures de ses œuvres (en particulier Les Châtiments, première édition française) au profit de la Défense nationale (deux canons seront financés de la sorte).

Taine : De l'intelligence. Zola commence à faire paraître La Fortune des Rougon. Verlaine : La Bonne Chanson.

1871
: A Versailles, Guillaume Ier est proclamé empereur d'Allemagne (18 janvier). Armistice et capitulation de Paris (28 janvier). Élections de l'Assemblée nationale (qui siège à Bordeaux) ; la droite monarchiste y est majoritaire. Vote des préliminaires de paix qui prévoient la cession de l'Alsace-Lorraine à la Prusse (Ie* mars). L'Assemblée s'installe à Versailles. Insurrection parisienne (18 mars : Commune de Paris). Du 21 au 28 mai la Commune est noyée dans le sang (la Semaine sanglante). Élections municipales et législatives partielles favorables aux républicains. Hugo est élu député de Paris à l'Assemblée nationale de Bordeaux. Il siège parmi la gauche républicaine et radicale (8 février). Le 8 mars, Hugo démissionne pour protester contre l'invalidation de l'élection de Garibaldi et contre la cession de l'Alsace-Lor-raine. Mort de Charles Hugo, enterré à Paris le 18 mars, jour de l'insurrection parisienne. Départ pour Bruxelles, afin régler la succession de Charles. Le gouvernement belge ayant refusé l'asile politique aux Communards, Hugo offre publiquement de les recevoir chez lui, à Bruxelles (27 mai). Expulsé de Belgique, il s'installe à Vianden (Luxembourg). Dans Le Rappel, il réclame l'amnistie des Communards. Retour à Paris. Rimbaud : « Le bateau ivre ». Deuxième Parnasse contemporain. Ducasse : Poésies.

1872
: Hugo : L'Année terrible (poésie). Actes et paroles, 1870-1871-1872 (écrits politiques). Hugo est battu à Paris à une élection législative partielle. Adèle, ramenée folle d'Amérique, est internée. Séjour à Guernesey. Déroulède : Les Chants du soldat. Coppée : Les Humbles. Mort de Théophile Gautier. Hugo participe à son Tombeau, avec tous les poètes qui comptent à l'époque.

1873
: Thiers est renversé, Mac-Mahon est président de la République ; début de l'« Ordre moral » et manœuvres politiques visant à une restauration monarchique. Mort de François-Victor Hugo. Rimbaud : Une saison en enfer. Corbière : Les Amours jaunes.

1874
: Quatrevingt-Treize (roman) ; Mes fils (autobiographie politique). Rimbaud rédige les Illuminations. Verlaine : Romances sans paroles.

1875
: L'Assemblée vote des lois constitutionnelles qui reconnaissent la nature républicaine du régime. Actes et paroles I, Avant l'exil, et //, Pendant l'exil, avec les préfaces « Le Droit et la loi » et « Ce que c'est que l'exil ». Bizet : Carmen.

1876
: Élections législatives qui donnent la majorité aux républicains. Élu sénateur, Hugo siège à l'extrême gauche (radicale). Dépose un projet de loi pour l'amnistie des Communards, qui est rejeté. Actes et paroles III, Depuis l'exil, avec la préface « Paris et Rome ». Intervention Pour la Serbie. Mallarmé : L'Après-midi d'un faune. Troisième Parnasse contemporain. Mort de George Sand.

1877
: Le président monarchiste Mac-Mahon entre en conflit avec la Chambre républicaine et la dissout (16 mai). Rumeurs de coup d'État présidentiel. Victoire des républicains aux élections d'octobre. La Légende des siècles - Nouvelle série. L'Art d'être grand-père (poésie). Achèvement d'Histoire d'un crime (récit du Deux-Décembre 1851 : publication de combat). Zola : succès incommensurable de L'Assommoir.

1878
: Célébration du centenaire de la mort de Rousseau et de Voltaire, et du trentième anniversaire de la révolution de Février. « Le pape » (poème rédigé en 1875). Discours Pour Voltaire et pour VInauguration du tombeau de Ledru-Rollin. Congestion cérébrale, convalescence à Guernesey. Fondation des Hydropathes.

1879
: Démission de Mac-Mahon, Grévy (républicain modéré) président de la République. Amnistie partielle des Communards. Proposition de loi et discours de Hugo pour l'amnistie complète des Communards. Installation avenue d'Eylau. Publication du poème « La pitié suprême ».

1880
: Lois Ferry sur l'Instruction publique. Troisième discours sur l'amnistie au Sénat. Amnistie complète des Communards. Le 14 juillet fête nationale. Ministère Ferry. Publication de Religions et religion (recueil de poèmes composés de 1856 à 1872, et qui reprend une grande partie des fragments destinés à Dieu) et de L'Ane (composé en 1857-1858), éreinté par Zola. Soirées de Médan.

1881
: Protectorat français sur la Tunisie. Lois libérales sur la presse et les réunions publiques. Lois sur la gratuité de l'enseignement primaire. Élections favorables à la gauche. Grande fête officielle et populaire pour l'entrée de Hugo en sa quatre-vingtième année. L'avenue d'Eylau devient l'avenue Victor Hugo. Publication d'un recueil annoncé depuis 1870, Les Quatre Vents de l'esprit : recueil de poèmes rédigés entre 1843 et 1875, « deux volumes de poésie donnant mes quatre aspects » : I. « Le livre satirique - Le Siècle - » ; II. « Le livre dramatique - La Femme - » ; III. Le Livre lyrique - La Destinée - » ; IV. « Le Livre épique - La Révolution »). Flaubert : Bouvard et Pécuchet. Verlaine : Sagesse.

1882
: Lois sur l'enseignement obligatoire et laïque. Scission du parti socialiste (possibilistes contre guesdistes). Déroulède fonde la Ligue des patriotes. Réélection triomphale de Hugo au Sénat. Publication de Torquemada (théâtre), geste de soutien aux juifs victimes de pogroms en Russie.

1883
: Protectorat français sur l'Annam (Indochine). Second ministère Ferry. La Légende des siècles - Dernière série (poésie). Début de la publication de La Légende des siècles, édition dite « définitive », brassant les trois séries en une œuvre monumentale qui consacre Hugo en grand poète de la Nation. Elle est, comme la Dernière Série, vraisemblablement l'œuvre de l'ami Meurice plus que de Hugo. Mort de Juliette Drouet.

1884
: Huysmans publie A Rebours.

1885
: Hugo meurt le 22 mai à l'âge de 83 ans. Il est enterré au Panthéon, nationalisé pour la circonstance. Plus d'un million de personnes suivent le convoi funèbre. Laforgue : Les Complaintes. Dujardin fonde La Revue
wagnérienne.

1886
: La Fin de Satan. Théâtre en liberté. Moréas :
« Manifeste du Symbolisme ».

1888-1893
: Toute la lyre (déjà annoncé sur la quatrième de couverture de Châtiments, mais Paul Meurice est seul responsable du choix et de l'organisation des poèmes).

1891
: Dieu.

1898
: Les Années funestes (poèmes consacrés au Second Empire et rédigés entre 1852 et 1870, et recueillis par Paul Meurice).

1902
: Dernière Gerbe (poésie).

1934
: Mille francs de récompense (théâtre).

1951
: L'Intervention (théâtre).






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Victor Hugo
(1802 - 1885)
 
  Victor Hugo - Portrait  
 
Portrait de Victor Hugo


Biographie / Œuvres

C'est Hugo qui, sans doute, a le mieux incarné le romantisme: son goût pour la nature, pour l'exotisme, ses postures orgueilleuses, son rôle d'exilé, sa conception du poète comme prophète, tout cela fait de l'auteur des Misérables l'un des romantiques les plus purs et les plus puissants qui soient. La force de son inspiration s'est exprimée par le vocabulaire le plus vaste de toute la littérature

Chronologie

1802
— Naissance le 26 Février à Besançon. Il est le troisième fils du capitaine Léopold Hugo et de Sophie Trébuchet. Suivant les affectations du père, nommé général et comte d'Empire en 1809, la famille Hugo s'établit en Italie, en Espagne, puis à Paris.

Chronologie historique

1848

Bibliographie sÉlective