Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Victor Hugo



Biographie, ouvres de Victor Hugo


Poésie / Poémes d'Victor Hugo





Naissance: 26 février 1802 Besançon, France
Décès: 22 mai 1885 (à 83 ans) Paris, France

Victor Hugo (inscription complète sur son acte de naissance : Victor, Marie Hugo), est un poète, dramaturge et prosateur romantique considéré comme l'un des plus importants écrivains de langue française. Il est aussi une personnalité politique et un intellectuel engagé qui a compté dans l'Histoire du XIXe siècle.

Le 26 février 1802, à Besançon, naît, «d'un sang lorrain et breton à la fois » Victor, fils du général Léopold Hugo, et de Sophie Trébuchet. L'enfant est malingre et l'on doute de sa survie. Son père est devenu général au cours des guerres de la Révolution et de l'Empire ; Victor, à 5 ans, traverse l'Italie pour aller l'embrasser à Naples, à 7 ans, va en Espagne le féliciter de son élévation à la dignité de comte. Enfant, il souffre de la mésentente de ses parents, qui se séparent en 1818. Dès son adolescence, il affirme des ambitions littéraires, et participe à des concours poétiques : à 17 ans, il fait une traduction de Lucain en vers français et envoie à l'Académie une pièce de vers qui est regardée comme digne d'un prix, mais il ne l'obtient pas, les juges ayant cru à une mystification de l'auteur, lorsqu'il avoue son âge. Après des études brillantes, il épouse, en 1822, Adèle Foucher, son amie d'enfance, grâce à la pension accordée par le roi Louis XVIII à la suite de la parution de son premier recueil poétique — et premier succès public — les Odes, qui deviendront, en 1826, les Odes et Ballades. La nuit de son mariage, Eugène, son frère, qui lui aussi aime Adèle — et a déjà donné des signes de dérèglement mental —, devient fou. Naissent Léopoldine (1824), Charles (1826), François-Victor (1828), et Adèle (1830). En 1829, avec Les Orientales, il est déjà reconnu comme le chef de file du mouvement romantique. Les milieux officiels l'estiment. Ce révolutionnaire en littérature, qui a reçu la Légion d'honneur, est conservateur en politique. Her-nani, en 1830, premier drame romantique joué à la Comédie-Française, Notre-Dame de Paris, l'année suivante, confirment sa gloire comme romancier.

L'auteur des Misérables, des Châtiments et de nombreux poèmes a allié à la fois ambition, longévité, puissance de travail et génie, ce qui ne pouvait que concourir à ce mélange de fascination et d'irritation qu'il suscite encore aujourd'hui. I écrivait avec simplicité et puissance les bonheurs et malheurs de la vie. Victor Hugo était un travailleur acharné.

Entre 1827 ( Préface de son drame Cromwell) et 1830 (représentation d'Hernani, qui est l'occasion d'une célèbre «bataille»), Victor Hugo s'affirme comme le chef du romantisme.

Sa femme, amoureuse du critique littéraire Sainte-Beuve, ami de la famille, se détache de lui, avant de lui revenir. Victor Hugo qui, de son côté, n'est pas un modèle de fidélité, a rencontré l'actrice Juliette Drouet. Entre son épouse et l'actrice, qui ont fait vceu, chacune de leur côté, de se consacrer à leur grand homme, sa vie privée devient digne d'un vaudeville. Il reçoit ses maîtresses dans son bureau relié par une porte secrète à son appartement.
Ruy Blas est créé en 1838 par Frédérick-Lemaître. À 38 ans, Victor Hugo entre à l'Académie française. En 1843, la noyade tragique de sa fille Léopoldine, un an après son mariage, est pour lui une terrible épreuve, qui lui inspire les poèmes les plus poignants des Contemplations (1856). Lui qui a composé de si beaux poèmes sur l'enfance, inspirés de sa vie familiale, verra, dans sa vieillesse, mourir aussi ses deux fils. Quant à sa fille Adèle, elle sera internée en 1872, devenue folle à la suite d'une histoire d'amour, comme son oncle Eugène.
Ce chef de file du cénacle romantique, cet ami d'Alexandre Dumas et de Théophile Gautier ne se contente pas d'écrire. Il participe activement à la vie politique. Devenu pair de France en 1845, il réclame le retour, en France, de la famille Bonaparte. En 1848, après les journées de Juin, il fonde l'Événement, dans lequel il pose sa candidature à la présidence. Entré à la législative, comme député de Paris, élu le dixième sur vingt-huit, il cherche à devenir le chef du parti démocratique, combat vivement Louis-Napoléon et, au coup d'état du 2 décembre 1851, est à la mairie du 10e arrondissement pour organiser la résistance. Exilé, il va, après un passage par la Belgique (où il rédige Les Châtiments), habiter une superbe propriété à Jersey, puis à Guernesey, avec sa famille, et Juliette Drouet.

En 1827, la préface que Victor Hugo rédigea à sa tragédie, Cromwell - sa première œuvre dramatique -, devint immédiatement le manifeste du théâtre romantique (voir Drame et art dramatique). Ce traité se divisait en trois parties : la première, à finalité destructrice, condamnait les règles aristotéliciennes de l’unité de lieu et de temps (deux des règles appliquées dans le théâtre classique), la deuxième partie recommandait en revanche de conserver la seule règle aristotélicienne acceptable, celle qui concernait l’unité d’action, tandis que la troisième partie affirmait le droit et le devoir, pour l’art, de représenter la réalité sous tous ses aspects. Hugo définissait ainsi, contre l’esthétique du théâtre classique, les règles d’un nouveau genre théâtral, le drame romantique.

Le drame romantique né des théories de Hugo se caractérise par l’introduction du laid et du grotesque sur la scène théâtrale, par un plus grand souci de la couleur locale et surtout par le mélange des genres - puisqu’au sein d’un même drame figurent des éléments tragiques et comiques.

Le 25 février 1830, la représentation de la pièce Hernani, qui donne à Hugo l’occasion de mettre lui-même en pratique ses principes, se déroula dans une atmosphère surchauffée par les polémiques entre défenseurs de la tradition et tenants des nouvelles doctrines. C’est cette soirée mouvementée, restée dans l’histoire littéraire sous le nom de «!bataille d’Hernani!», qui fit officiellement de Hugo le chef de file du romantisme français. Hugo illustra encore ses théories au théâtre, notamment avec des drames passionnés comme Le roi s’amuse (1832), interdit par la censure, Lucrèce Borgia (1833) ou Ruy Blas (1838), un de ses drames les plus connus.

En 1833, Victor Hugo et Juliette Drouet se rencontrent et s'aiment. En 1883, cinquante ans après, Juliette meurt dans un attachement fidèle à Victor. Amour mouvementé mais dont la solidité est déjà prédite en 1835 dans le poème « Puisque j'ai mis ma lèvre » adressé à Juliette. La belle cadence de « Puisqu'ici-bas toute âme » repose surtout sur le balancement du poème entre « donner » et « recevoir » : chanson légère du don de soi. Quant à « Tu peux comme il te plaît », c'est le poème de la lumière et de l'ombre en amour, du sourire et du chagrin.

Hugo se passionne alors pour le spiritisme, écrit coup sur coup Les Contemplations, Chanson des rues et des bois, L'Année terrible, Les Misérables, Les Travailleurs de la mer, La Légende des siècles (que Juliette recopie...) et refuse les amnisties proposées par Napoléon III, qu'il accable dans son pamphlet Napoléon le petit. Il s'est laissé pousser une barbe blanche de patriarche, et s'habille comme un ouvrier. Les Misérables font, en 1862, un triomphe à Paris. Adèle, sa femme, meurt à Bruxelles en 1868. Après l'effondrement du second Empire, Hugo revient à Paris, le 5 septembre 1870, et reçoit un accueil triomphal. Élu à l'Assemblée nationale, le 8 février 1871, par le département de la Seine, il ne siège que pour donner sa démission, et repart pour Bruxelles où il offre un asile aux vaincus de la Commune, ce qui provoque son expulsion.
Il retourne à Guernesey écrire Quatre-vingt-treize, son dernier roman, et rentre définitivement en France en 1873. Élu au Sénat en 1876, mais ayant renoncé à jouer un rôle politique de premier plan, il cultive l'art d'être grand-père (ses deuils successifs l'ont laissé seul avec ses deux petits-enfants), recevant les grands du monde entier qui viennent le visiter. Ses 80 ans sont l'occasion d'une immense manifestation nationale. Des millions d'hommes se reconnaissent dans son œuvre universelle. Premier dramaturge de son siècle, il en est aussi l'un des plus grands romanciers, un poète de génie et un illustrateur de talent. Et, bien que couvert de gloire et d'honneurs, il est devenu le protecteur des humbles. Le 11 mai 1883, Juliette s'éteint. Il lui survit deux ans. Le 22 mai 1885, une congestion pulmonaire l'emporte. L'Assemblée et le Sénat interrompent leurs séances afin de saluer la mémoire du grand homme. Des obsèques nationales sont décrétées. Le 1CT juin, deux millions de personnes suivent de l'Arc de triomphe au Panthéon, où ses cendres sont déposées, le cercueil de celui qui, dans sa jeunesse, a écrit : « Je serai Chateaubriand ou rien. »

Principales œuvres :

Odes et Ballades (1818 à 1822), Han d'Islande (1823), Bug-Jargal (1825), Cromwell, Les Orientales, Le dernier jour d'un condamné (1828), Marion Delorme (1829), pièce interdite par la censure ; Hernani (1830), Notre-Dame de Paris, Les Feuilles d'automne (1831), Le Roi s'amuse, interdit après la première représentation au Théâtre-Français (le 22 novembre 1832); Lucrèce Borgia, Marie Tudor (1834), Les Chants du crépuscule, Les Voix intérieures (1837), Ruy Blas (1838), Les rayons et les ombres (1840), Les Burgraves (1843), Napoléon le petit (1852), Les Châtiments (1853), Les Contemplations (1856), La Légende des siècles (1859), Les Misérables (1862), Chansons des rues et des bois (1864), Les Travailleurs de la mer, L'Homme qui rit (1866) L'Année terrible (1872), Quatre-vingt-treize (1874), Histoire d'un crime (1878)....






 



Victor Hugo
(1802 - 1885)
 
  Victor Hugo - Portrait  
 
Portrait de Victor Hugo


Biographie / Œuvres

C'est Hugo qui, sans doute, a le mieux incarné le romantisme: son goût pour la nature, pour l'exotisme, ses postures orgueilleuses, son rôle d'exilé, sa conception du poète comme prophète, tout cela fait de l'auteur des Misérables l'un des romantiques les plus purs et les plus puissants qui soient. La force de son inspiration s'est exprimée par le vocabulaire le plus vaste de toute la littérature

Chronologie

1802
— Naissance le 26 Février à Besançon. Il est le troisième fils du capitaine Léopold Hugo et de Sophie Trébuchet. Suivant les affectations du père, nommé général et comte d'Empire en 1809, la famille Hugo s'établit en Italie, en Espagne, puis à Paris.

Chronologie historique

1848

Bibliographie sÉlective