Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Victor Hugo

A ceux qui dorment - Poéme


Poéme / Poémes d'Victor Hugo





Réveillez-vous, assez de home!
Bravez boulets et biscayens.
Il est temps qu'enlin le flot monte.
Assez de honte, citoyens!
Troussez les manches de la blouse.
Les hommes de quatre-vingt-douze
Affrontaient vingt rois combattants.
Brisez vos fers, forcez vos geôles!
Quoi! vous avez peur de ces drôles!
Vos pères bravaient les titans!

Levez-vous! foudroyez et la horde et le maître!
Vous avez
Dieu pour vous et contre vous le prêtre;

Dieu seul est souverain.
Devant lui nul n'est
Ion et tous sont périssables.
Il chasse comme un chien le grand tigre des sables

Et le dragon marin;
Rien qu'en souillant dessus, comme un oiseau d'un arbre,
Il peut faire envoler de leur temple de marbre

Les idoles d'airain.

Vous n'êtes pas armés? qu'importe!
Prends ta fourche, prends ton marteau!
Arrache le gond de ta porte.
Emplis de pierres ton manteau!

Et poussez le cri d'espérance!
Redevenez la grande
France!
Redevenez le grand
Paris!
Délivrez, frémissants de rage,
Voire pays de l'esclavage.
Voire mémoire du mépris!

Quoi! laui-il vous citer les royalistes même?
On était grand aux jours de la lutte suprême.

Alors, que voyait-on?
La bravoure, ajoutant à l'homme une coudée. Était dans les deux camps.
N'est-il pas vrai,
Vendée,

O dur pays breton?
Pour vaincre un bastion, pour rompre une muraille.
Pour prendre cent canons vomissant la mitraille.

Il
Mil
In d'un bâton!

Si dans ce cloaque on demeure,
Si cela dure encore un jour.
Si cela dure encore une heure.
Je brise clairon et tambour,
Je lléiris ces pusillanimes.
O vieux peuple des jours sublimes.
Géants à qui nous les mêlions,
Je les laisse trembler leurs lièvres.
Et je déclaix- que ces lièvres
Ne sont pas vos lils, ô lions!







Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Victor Hugo
(1802 - 1885)
 
  Victor Hugo - Portrait  
 
Portrait de Victor Hugo


Biographie / Œuvres

C'est Hugo qui, sans doute, a le mieux incarné le romantisme: son goût pour la nature, pour l'exotisme, ses postures orgueilleuses, son rôle d'exilé, sa conception du poète comme prophète, tout cela fait de l'auteur des Misérables l'un des romantiques les plus purs et les plus puissants qui soient. La force de son inspiration s'est exprimée par le vocabulaire le plus vaste de toute la littérature

Chronologie

1802
— Naissance le 26 Février à Besançon. Il est le troisième fils du capitaine Léopold Hugo et de Sophie Trébuchet. Suivant les affectations du père, nommé général et comte d'Empire en 1809, la famille Hugo s'établit en Italie, en Espagne, puis à Paris.

Chronologie historique

1848

Bibliographie sÉlective