Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Raymond Queneau



Chronologie de Raymond Queneau


Poésie / Poémes d'Raymond Queneau





Queneau est un véritable acrobate. Toute sa vie il a jonglé entre littérature et mathématiques, malice et gravité, tendresse et dérision, érudition et innocence, humour et amertume. Curieux de tout, il a eu également une ambition encyclopédique ( la liste des livres qu'il a lus et souvent relus, établie par lui même, comporte environ 10 000 titres) et une volonté d'effectuer une recherche permanente sur le langage.





1903



Naissance le 21 février, au Havre, de Raymond Queneau. Ses parents sont merciers. Il est fils unique, et est élevé dans un milieu catholique.



Il fait dans Chêne et chien, autobiographie romancée, un récit mitigé de son enfance



1908-1920



Etudes au lycée du Havre.

Il obtient le prix d'excellence de philosophie



1920



Etude de philosophie à Paris



1922



Séjour en Angleterre



1923



Il ressent ses premières crises d'asthme



1924



Grâce à son ami Pierre Naville, il côtoie les surréalistes. Il collabore à la Révolution Surréaliste, la revue du Groupe



1925



Service militaire en Allemagne, puis au Maroc



1927



Au retour de son service militaire, il retrouve André Breton et les surréalistes. Il se lie avec les futurs dissidents Jacques Prévert, le peintre Yves Tanguy et Marcel Duhamel, celui qui créera la Série Noire chez Gallimard . Il constituera avec ces derniers le groupe de la Rue du Château



1928



Il épouse Janine Kahn, la sœur de Mme André Breton



1929



Il rompt avec André Breton et les surréalistes. Il souhaitera, tout au long de sa vie, préserver son indépendance



1930



Il essaye plusieurs métiers mais ne parvient pas à trouver un travail stable. Il connaît une forte déprime.

Il se lance dans des recherches à la Bibliothèque Nationale en vue d'entreprendre une étude sur les fous littéraires

Voyage en Grèce.



1933



Il publie le Chiendent. Dans ce premier roman, il utilise déjà une construction très rigoureuse basée sur des principes mathématiques qui régissent, notamment, le nombre de chapitres et l'entrée et la sortie des personnages. Ce livre est bien accueilli par la critique et lui vaut un prix d'estime, celui des Deux-Magots créé spécialement pour lui par ses amis.



1934



Naissance de son unique fils, Jean-Marie

Publication de Gueule de pierre

Il traduit, sous le nom de Jean Raymond, le Mystère du train d'or d'Edgar Wallace.



1936



Publication des Derniers jours

Raymond Queneau s'installe à Neuilly



1937



Publication de Chêne et Chien. Il y évoque la psychanalyse qu'il commença en 1932 avec Mme Lowska.

Publication d'Odile. Il raconte dans ce roman, comment un voyage en Grèce, en 1932, l'a libéré des surréalistes, et incité à écrire le Chiendent, son premier roman.

Il traduit Impossible ici de Sinclair Lewis



1938



Publication des Enfants du Limon. Il entre aux éditions Gallimard comme lecteur d'anglais.



1939



Publication d'Un rude hiver.

Il est mobilisé, mais malgré son souhait, il n'est pas incorporé dans une unité combattante



1940



Il est démobilisé



1941



Publication des Temps mêlés.

Il devient le secrétaire général des éditions Gallimard.



1942



Publication de Pierrot mon ami.



1943



Publication de Ziaux.



1944



Publication de Loin de Rueil.

Il participe à la lecture de la pièce de Picasso Le désir attrapé par la queue.



1945



Il acquiert le statut de journaliste professionnel et consacre de plus en plus de temps à ses activités radiophoniques.

Il signe le premier contrat de l'Encyclopédie de la Pléiade pour le volume Histoire de la Science



1946



Publication de l'Instant fatal.



1947



Publication d'Exercices de style, l'histoire d'un jeune homme que le narrateur aperçoit sur la plate-forme arrière d'un autobus parisien bondé. Il le retrouve, deux heures plus tard en grande conversation devant la gare Saint Lazare . L'histoire est certes insignifiante, mais Queneau la raconte sous quatre-vingt dix neufs formes différentes : sonnet, comédie, litote, noble, ampoulé, paysan, vulgaire, désinvolte …

Publication de Bucoliques.

Il publie également, sous le pseudonyme de Sally Mara On est toujours trop bon avec les femmes.

Mort de son père.



1948



Publication de Saint-Glinglin, de Gueule de Pierre et des Temps Mêlés.

Il est nommé membre de la Société mathématique de France.



1949



Yves Robert met en scène ses Exercices de style. Juliette Gréco interprète le poème Si tu t'imagines sur une musique de Joseph Kosma.



1950



Publication du Journal intime de Sally Mara aux éditions du Scorpion.

Publication de la Petite cosmogonie portative et de Bâtons, chiffres et lettres.

Il voyage aux Etats-Unis : New York, Boston, Philadelphie.



1951



Il est élu à l'Académie Goncourt.

Il entre au collège de pataphysique et continue son activité journalistique et ses nombreuses activités culturelles (scénarios, conférences ...).



1952



Publication du Dimanche de la vie .

Il est membre du jury du festival de Cannes.



1953



Traduction de l'Ivrogne dans la brousse d'Amos Tutuola.



1954



Il prend la direction de l'Encyclopédie de la Pléiade chez Gallimard.



1955



Il écrit les dialogues de Monsieur Ripois et les chansons de Gervaise, deux films mis en scène par René Clément ainsi que les dialogues français de La Strada, le film de Fellini



1956



Séjour en Russie suite à une invitation de l'association France- URSS.



1958



Il écrit le commentaire d'un court métrage d'Alain Resnais : Le Chant du Styrène



1959



Publication de Zazie dans le métro , qui douze ans après le grand succès d'Exercices de style, lui assure la consécration.



1960



Louis Malle adapte Zazie dans le métro.

Fondation de l'OuLiPo (Ouvroir de la Littérature Potentielle) avec notamment François Le Lionnais : atelier littéraire préconisant l'utilisation de structures mathématiques, dans la création littéraire



1961



Publication des Cent mille milliards de poèmes : 10 sonnets aux rimes identiques, découpés en 14 bandes horizontales, autant que de vers, et permettant une combinaison de Cent mille milliards de sonnets différents.



1963



Publication de Bords , recueil d'essais sur la science.



1964



Il travaille à une analyse matricielle du langage.



1965



Publications des Fleurs bleues et du Chien à la mandoline.



1966



Publication d'Une histoire modèle.

Il se rend à l'enterrement d'André Breton.



1967



Publication de Courir les rues.



1968



Publications de Battre la campagne et du Vol d'Icare.



1969



Publication de Fendre les flots.



1970



Il quitte le jury Goncourt.



1972



Mort de sa femme Janine, qui le laisse inconsolable.



1973



Publication du recueil d'articles Le Voyage en Grèce, qu'il dédie à Janine



1975



Publication de Morale élémentaire.



1976



Il meurt le 25 octobre , à l'âge de 73 ans.



Œuvres



L'œuvre romanesque et poétique de Raymond Queneau se poursuit avec des œuvres comme Les Fleurs bleues, Le Vol d'Icare et Courir les rues, Battre la campagne, Fendre les flots...



Raymond Queneau est en outre le directeur de l' « Encyclopédie de la Pléiade ».



L'œuvre de Queneau, savante et familière, qui fait appel à toutes les ressources de la rhétorique et des mathématiques, mais aussi à la langue parlée aujourd'hui, transcrite avec saveur, a appelé et appellera encore de nombreux commentaires. On peut en étudier le langage, la construction secrète, la vision absurde proche de celle d'un autre Normand, Flaubert. Mais il est encore plus important de dire qu'avant tout, ses livres forcent la sympathie.



Poésie:

Chêne et chien, 1937

Les Ziaux, 1943

L'Instant fatal, 1946

Petite cosmogonie portative, 1950

Si tu t'imagines, (reprenant les trois premiers recueils), 1952

Cent mille milliards de poèmes, 1961

Le Chien à la mandoline, 1965

Courir les rues, 1967

Battre la campagne, 1968

Fendre les flots, 1969

Morale élémentaire, 1975

Analyse logique, 1947





Romans

Le Chiendent, 1933, Prix des Deux Magots

Gueule de pierre, 1934

Les Derniers Jours, 1936

Odile, 1937

Les Enfants du limon, 1938

Un rude hiver, 1939

Les Temps mêlés (Gueule de pierre II), 1941

Pierrot mon Ami, 1942

Loin de Rueil, 1944

On est toujours trop bon avec les femmes, 1947

Saint-Glinglin, 1948

Le Journal intime de Sally Mara, 1950

Le Dimanche de la vie, 1952

Zazie dans le métro, 1959

Les Fleurs bleues, 1965

Le Vol d'Icare, 1968



Traductions:

Le Mystère du train d'or d'Edgar Wallace, avec sa femme Janine, sous le nom de Jean Raymond, 1934

Peter Ibbetson de George du Maurier, 1949

L'Ivrogne dans la brousse (The Palm wine drinkard) d'Amos Tutuola, 1953

Cela ne peut arriver ici, Sinclair Lewis, 1953



Essais et articles :



Bâtons, chiffres et lettres (1950)

Pour une bibliothèque idéale (1956)

Entretiens avec Georges Charbonnier (1962)

Bords (1963)

Une Histoire modèle (1966)

Le Voyage en Grèce (1973)

Traité des vertus démocratiques (1993)











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Raymond Queneau
(1903 - 1976)
 
  Raymond Queneau - Portrait  
 
Portrait de Raymond Queneau


Chronologie

Queneau est un véritable acrobate. Toute sa vie il a jonglé entre littérature et mathématiques, malice et gravité, tendresse et dérision, érudition et innocence, humour et amertume. Curieux de tout, il a eu également une ambition encyclopédique ( la liste des livres qu'il a lus et souvent relus, établie par lui même, comporte environ 10 000 titres) et une volonté d'effectuer une recherche permanen