Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Paul Eluard

En exil - Poéme


Poéme / Poémes d'Paul Eluard





Elle est triste elle fait valoir

Le doute qu'elle a de sa réalité dans les yeux d'un autre.

Plante majeure dans le bain
Végétal travaillé brune ou blonde
A l'extrême fleur de la tête
Sa nudité continuelle

Ses seins de faveurs refusées
Un rire aux cheveux de cytise
Parmi les arbres
L'orage qui défend les siens
Brise les tiges de lumière

C'est elle c'est l'orage aussi

Qui distribue des armes maladroites

Aux herbes aux insectes

Aux dernières chaleurs

Les fumées de l'automne

Les cendres de l'hiver



La perle noire n'est plus rare

Le désir et l'ennui fraternisent

Manège des manies

Tout est oublié

Rien n'est sacrifié

L'odeur des décombres persiste.

Les yeux fermés c'est elle tout entière.













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Paul Eluard
(1895 - 1952)
 
  Paul Eluard - Portrait  
 
Portrait de Paul Eluard


Biographie / Œuvres

Eugène Grindel, dit Paul Eluard est né en 1895 à Saint-Denis. En décembre 1912, il doit interrompre ses études , et se rend en Suisse, pour soigner une tuberculose. Il y fait la connaissance d'une jeune fille russe, Helena Dmitrievna Diakonava, dont il tombe amoureux. Il la surnomme Gala et l'épouse en 1916.