Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Paul Eluard

Balances - Poéme


Poéme / Poémes d'Paul Eluard





On promet amour et voyages
Mille nuits de rêve mille sortilèges
Mais c'est à l'oreille des sourds
Au cœur mort des mortels.



Les femmes défendues

Qui font les enfants

Et la chaîne

De la joue aux champs

De la main aux branches

De l'eau à l'azur des sauterelles.



Une herbe pauvre

Sauvage

Apparut dans la neige

C'était la santé

Ma bouche fut émerveillée

Du goût d'air pur qu'elle avait

Elle était fanée.



Être dix mille entre cent mille
Et jamais un entre dix
La foule dort dans l'ombre
A deux pas d'elle-même
Qui se mêle et se sépare.



Il n'y a plus de porte

Part à deux si j'entre où tu es

Si tu sors tu viens avec moi



Le désert au profit de /a sève
Et autres lieux
Pour se croire ici.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Paul Eluard
(1895 - 1952)
 
  Paul Eluard - Portrait  
 
Portrait de Paul Eluard


Biographie / Œuvres

Eugène Grindel, dit Paul Eluard est né en 1895 à Saint-Denis. En décembre 1912, il doit interrompre ses études , et se rend en Suisse, pour soigner une tuberculose. Il y fait la connaissance d'une jeune fille russe, Helena Dmitrievna Diakonava, dont il tombe amoureux. Il la surnomme Gala et l'épouse en 1916.