Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jean Claude Renard



Biographie de Jean Claude Renard


Poésie / Poémes d'Jean Claude Renard





Jean-Claude Renard est né en 1922 à Toulon, où il passe ses huit premières années avant de venir vivre à Paris. Licencié es lettres, il publie, à vingt-trois ans, son premier poème, Juan.
Après avoir voyagé en Afrique du Nord, au Sénégal et en Mauritanie, il se marie en 1945 avec une amie d'enfance dont il aura une fille, malheureusement décédée, et trois fils.
En 1947, il entre dans l'édition où il fera toute sa carrière et où il sera en particulier directeur littéraire pendant plus de vingt ans. II poursuit en même temps, de faeon ininterrompue, la création de son œuvre poétique, tout en participant à des colloques internationaux sur la poésie et en donnant des conférences tant en Europe qu'aux Etats-Unis, au Canada ou en Asie Mineure.



Ses ouvrages lui ont valu, entre autres, le prix Francis-Jam-mes, le Grand Prix catholique de littérature, le prix Sainte-Beuve, l'Aigle d'Or de la Poésie au Festival international du livre, les prix Max-Jacob et Guillaume-Apollinaire — et l'ensemble de son œuvre a été couronné par d'importants prix littéraires décernés notamment par l'Académie française et la Société des gens de lettres.
En 1976, l'université de Montréal (Québec) crée un « Fonds Jean-Claude Renard» et, en 1982, les services culturels de la Ville de Paris lui consacrent un film : Jean-Claude Renard ou le Seuil de l'Orage.

Il est membre de l'académie Mallarmé.

Outre de nombreux livres de poésie à tirage limité, réalisés avec des peintres, des graveurs, des sculpteurs et des photographes, et dont le principal éditeur est Marc Pessin : « Le Verbe et l'Empreinte », à Saint-Laurent-du-Pont (Isère), l'œuvre de Jean-Claude Renard comprend à ce jour les ouvrages suivants :

Bibliographie

Poèmes

Juan, préface de Thierry Maulnicr, Paris, Éd. Marcel Didier, 1945.
Cantiques pour des pays perdus, préface de Patrice de La Tour du Pin, Paris, Éd. Robert Laffonl, 1947.
Haute-Mer, Paris, Éd. Points et Contrepoints. 1950.
Métamorphose du Monde, Paris, Éd. Points et Contrepoints. 1951 et 1963.
Fable, Paris, Éd. Pierre Seghers, 1952.
Père, voici que l'homme, Paris. Éd. du Seuil, 1955.
En une seule vigne, Paris, Éd. du Seuil. 1959.
Incantation des Eaux, Paris. Éd. Points cl Contrepoints. 1961.
Incantation du Temps, Paris, Éd. du Seuil, 1962.
La Terre du Sacre, Paris, Éd. du Seuil, 1966.
La Braise et la Rivière. Paris, Éd. du Seuil, 1969.
Le Dieu de Nuit, Paris, Éd. du Seuil, 1973.
Connaissance des Noces, suivi de Juan, Paris, Éditeurs français réunis, 1977.
Dits d'un Livre des Sorts, avec sept dessins originaux de Fagniez, Paris, Éd. La Différence, 1978.
La Lumière du Silence. Paris. Éd. du Seuil, 1978.
12 Dits, Saint-Laurent-du-Pont (Isère), Éd. Le Verbe et l'Empreinte, 1980.
Par vide nuit avide. Montpellier, Éd. Fata Morgana, 1983.
Toutes les îles sont secrètes. Paris, Éd. du Seuil, 1984.

Poèmes à tirage limité

«Parole» dans le Livre de Suèvres. illustré par Damon, Suc-vres, La Maison du Bailli, 1971.
«Figure de l'aire rouge», dans Variations sur l'Imaginaire. avec une lithographie de Coutaud, Paris, Club du Livre-Philippe Lebaud, 1972.
Avant que l'or ne fête, trois poèmes manuscrits, illustres à la main de gouaches acryliques par Claude Argclicr, Uzès, Le Mas des Poiriers, 1972.
«Comme un profond pays de menthe et de diamant», dans Loire, illustré de lithographies originales de Damon, Le Val de Loire, 1972.
Incantations des Transparences, poème pour des aquatintes originales de Michel Richard, Les Arcs-sur-Argens, Atelier du Domaine Saint-Pierre, 1975.
Suis la rivière sous le sable et tu trouveras ton secret, poème-image gravé et édite par Ania Staritsky, Paris, 1975.
Grimoire, poème avec des empreintes et collages d'Ania Staritsky, tiré au Moulin de Larroquc. Couze-Saint-Front. 1975.
Dans le dédale blanc, illustré d'un frontispice et d'une gravure originale de James Guitet, Herstal (Belgique), Atelier de l'Agneau, 1976.
Dit d'hune n'aie sens, Montpellier. Éd. Fata Morgana, 1977.
Dits d'un Livre du Mouvement, avec une empreinte huilée de Marc Pessin, Saint-Laurent-du-Pont, Éd. Le Verbe et l'Empreinte, 1978.
Autrefois, Pierre Dalle Nogare éd., Paris, 1978.
Aven ne ment, Montpellier. Éd. Fata Morgana, 1980.
Dits des Enfances, avec 6 photographies de Bertrand Villar, Saint-Laurent-du-Pont, Éd. Le Verbe et l'Empreinte. 1981.
Dits d'un Livre de la Mort, avec une gravure originale de Jacques Clerc, Saint-Laurent-du-Pont. Éd. Le Verbe et l'Empreinte, 1981.
Dits d'un Livre du Silence, avec 6 photographies d'Ichtchenko, Saint-Laurent-du-Pont, Éd. Le Verbe et l'Empreinte. 1981.
Dits d'un Livre du Qui. traduit et calligraphié en persan par Mohsen, gravé et illustré par Marc Pessin, Saint-Laurent-du-Pont, Ed. Le Verbe et l'Empreinte, 1982.
Dits d'un Livre des Gemmes, avec trois gravures en couleurs de Ludmila Poutiline, Saint-Laurent-du-Pont, Éd. Le Verbe et l'Empreinte, 1982.
Dits d'un Livre de l'Or, avec une gravure originale de Marc Pessin, Saint-Laurent-du-Pont, Éd. Le Verbe et l'Empreinte, 1982.
Dits d'un Livre du Trait, avec un relief tiré à sec de Marc Pessin, Saint-Laurent-du-Pont, Éd. Le Verbe et l'Empreinte, 1982.
Dits d'un Livre de l'Amour, avec une lithographie originale en couleurs de Jaros, Saint-Laurent-du-Pont, Éd. Le Verbe et l'Empreinte, 1982.
Dits d'un Livre de l'Amour, avec une sérigraphie de Mariette, Saint-Laurent-du-Pont, Éd. Le Verbe et l'Empreinte, 1982.
Dits d'un Livre de l'Amour, avec un relief en couleurs de Kémal Bastuji, Saint-Laurent-du-Pont, Éd. Le Verbe et l'Empreinte, 1982.
Dits d'un Livre du Temps, avec une gravure originale de Roger Berthèmes, Saint-Laurent-du-Pont, Éd. Le Verbe et l'Empreinte, 1982.
Incantation, accompagné d'un poème d'Yves Martin et d'un poème de Jacques Réda et illustré de photographies inédiles de Boubat. Plaquette éditée par la SACEM, Neuilly-sur-Seine, 1982-1983.
Naissance de la Lumière, avec une gravure originale de Marc Pessin, Saint-Laurent-du-Pont, Éd. Le Verbe cl l'Empreinte. 1984.
Fiches, avec un dessin original d'Isabelle Melchior, Montc-rcau, Les Cahiers du Confluent, 1986.
Ni lieu ni temps/Ni mjesto ni vrijeme (trad. serbo-croate de Branka-Bogavac-Lc Comte), poème original de Jean-Claude Renard, illustré de douze aquarelles originales de Dino Trtovac. édition bibliophile de la Collection Biskupic. Zagreb, 1987.

Poèmes pour les jeunes

Mon chien m'a dit, illustrations de Yukata Sugita, Paris, Hachette, coll. «Le Vert Paradis». 1973 (épuisé).
Il y a, là-bas, dans une île, Paris, Éd. Commune Mesure cl Éd. de l'École, 1978-1979.
Les Mois magiques, Paris. Éditions ouvrières, coll. «Enfance
heureuse». 1980. Comptines et Formulâtes, Paris. Éd. Saint-Germain-des-
Prcs/Armand Colin. 1981.

Essais:

Notes sur la poésie. Pans, Éd. du Seuil, 1970.
Notes sur la foi, Paris, Éd. Gallimard, 1973.
Le Lieu du Voyageur. Notes sur le Mystère, Paris, Éd. du
Seuil, 1980. Une autre parole. Paris, Éd. du Seuil, 1981. L'«Expérience intérieure» de Georges Bataille ou la Négation
du Mystère, Paris, Éd. du Seuil, 1987. Quand le poème se fait prière, en collaboration avec Marc
Tardicu, Paris, Éd. Nouvelle Cité. coll. «Rencontres».
1987.

Disques de poèmes

La Pierre et l'Or («Incantations des Enfances», «Exercice de l'Identité». «Les vaisseaux qui rapportent le sang», «La pierre maternelle», «Père d'or et de sel»), dits par Jacqueline Morane et Daniel Yvernel. musique de Joseph Geli-neau, Paris, Éd. Studio SM 45-42, 1959.
Hvmne à la lumière, dit par Jean Topart, Paris, Disc'AZ. 1981.

Poèmes mis en musique

Cinq «Dits» de Jean-Claude Renard, cantate d'Alain Banc-quart pour soprano (Irène Jarsky), trois clarinettes et trio à cordes (le Trio à cordes de Paris, les Solistes de l'Ensemble 2e 2m) sous la direction de Paul Mefano. Paris, Éd. Ricordi, 1987.

Chants religieux

Gloire au Seigneur (t. 2, «L'ctable au bord du talus», «Seigneur, je ne suis rien», «Esprit de Dieu», «Dieu jamais solitaire», «C'est un corps glorieux». «Cœur de Jésus». «Notre maison est pauvre», «Heureux les morts»), musique de J. Langlais, M. Thiriet, L. Liébard, Dom Clément
Jacob. E. Calvin, Paris. Éd. du Seuil. 1952. Cantiques et Psaumes 1957 («Cœur de Jésus»), musique de
Dom Clément Jacob, Paris, Éd. du Cerf, 1957. Cantiques, Livre des accompagnements («O mon peuple»,
«Cœur de Jésus»). Paris. Ed. du Cerf, 1958. Gloire au Seigneur (t. 3, «Source vive», «Esprit du Père et
du Fils», «Gloire à toi, Dieu vivant»), Paris, Éd. du
Seuil, 1960. Église qui chante («Esprit du Père et du Fils»), musique de
Jean-Claude Henry. n° 13-14. avril-mai 1959, Paris. Aux Fontaines de la Bible («Siffle ton chien. Tobie», «Bonnes gens, qui vous en allez», «Jonas, mon ami»), musique
de G. Vincent. Paris, Éd. du Cerf, 1959. Église qui chante («Gloire à toi. Dieu vivant»), musique de
J. Gclineau et de R. Reboud. n° 18. décembre 1959, Paris. Guide pastoral, Cantiques et Psaumes («Cœur de Jésus»).
Paris, Éd. du Cerf, 1961.

Disques religieux

«Seigneur, je ne suis rien», dans Gloire au Seigneur, 1, Paris, Studio SM 33-10.
« Notre maison est pauvre », dans Gloire au Seigneur. 2, Paris. Studio SM 33-66.
«Source vive» et «Gloire à toi, Dieu vivant», dans Gloire au Seigneur, 3, Paris, Studio SM 33-90.
«L'étable au bord du talus», dans Nuil de lumière, Paris, Studio SM 45-36.
«Corps fraternels», dans Malade, mon frère, Paris, Studio SM 30 A-101.
«Esprit du Père et du Fils», dans la Confirmation, disque Jéricho 51, n° 4, «Bible et Liturgie», Paris. Éd. du Cerf.
«Siffle ton chien, Tobie», «Bonnes gens, qui vous en allez», «Jonas. mon ami», dans Siffle ton chien, Tobie, disque Jéricho JC p 4, Paris, Éd. du Cerf.
«Esprit de Dieu» (nouvelle musique de Claude Duchesneau), dans Liturgie des Heures, Paris, Studio SM K.-172.
«Dit de la pauvreté» (dit par Jean Ncgroni), dans Avec tout homme ensemble, fond musical de Bernard Gérard, disque
33 T, PFAV 3008, Paris. Audivis.
Juliette Decreus, Poésie et Transcendance : Jean-Claude
Renard. Paris, Éd. Points et Contrepoints, 1957. «Hommage à Jean-Claude Renard», Points et Contrepoints
(numéro spécial), Paris, 1958. André Aller, Jean-Claude Renard, Paris, Éd. Pierre Seghers.
coll. «Poètes d'aujourd'hui», 1966. «Jean-Ciaude Renard, poète de la Connaissance», La Voix
des Poètes, n° 43, Paris, 1971. Serge Brindeau, « Le mystère et l'évidence dans l'œuvre de
Jean-Claude Renard», la Sape, n° 10-11, Montgeron, 1979. Madeleine Bertrand, le «Juan» de Jean-Claude Renard
(Mvthe et Parodie), Eygalicrcs, Éd. du Temps parallèle.
1980. Georges Jean, les 100 plus belles pages de Jean-Claude
Renard, Paris, Éd. Pierre Belfond, coll. «Poésie», 1983.








Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jean Claude Renard
(1922 - 2002)
 
  Jean Claude Renard  - Portrait  
 
Portrait de Jean Claude Renard


Bibliographie

Jean-Claude Renard (1922 - 2002) est un poète et écrivain prolifique français né à Toulon. Son œuvre, empreinte de mystères et de spiritualité, lui valut le Grand Prix de poésie de l'Académie française en 1988 et le Prix Goncourt de la poésie en 1991. Il fut l’un des collaborateurs des Éditions du Seuil et des Éditions Casterman. Il est également l’auteur de plusieurs essais. Il entra dans le mond

Biographie