Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jacques Réda

Mort d'un poète - Poéme


Poéme / Poémes d'Jacques Réda





On lit, dans une étude sur la poésie,

Que les poètes obsédés par la mort aujourd'hui

S'inspirent de la tradition germanique.

Cette remarque est une fleur séduisante de la culture,

Mais les sentiers de sa peur n'étaient pas fleuris,

Ils serpentaient autour d'une obscure caverne

Avec sa litière de fumier d'homme et d'os,

Et jamais nul soutien, nul appel ne lui vint

D'aucune tradition germanique ou autre, non,

Il travaillait sous la menace d'une primitive massue.

Ainsi meurs fut le sens brutal de la langue étrangère

Qu'il traduisit tant bien que mal dans le goût de l'époque,

Rêvant parfois qu'un dieu lettré, par égard pour cette

agonie, Établirait son nom dans l'immortalité des livres.
Mais retenu du côté des sordides ancêtres,
Ignorant l'art du feu, dans la caverne il était seul À savoir qu'il devait mourir de la même mort que les

mots, les astres et les monstres.













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jacques Réda
(1929 - ?)
 
  Jacques Réda - Portrait  
 
Portrait de Jacques Réda


Biographie / Œuvres

Jacques Réda est né à Lunéville en 1929. Après des études inachevées de droit, il monte à Paris en 1953. Il y sera membre du comité de lecture des éditions Gallimard, avant de devenir rédacteur en chef de la Nouvelle Revue Française de 1987 à 1995. Grand Prix de poésie de l'Académie française en 1997, il sera également récompensé de la bourse Goncourt de la poésie en 1999.