Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jacques Réda

Frontaliers - Poéme


Poéme / Poémes d'Jacques Réda





Bâtis pour abattre des arbres,

Tuer le porc ou broyer l'aviron,

Qui les a déroutés dès la lisière et faits lourds bûcherons

Dans la forêt d'allégorie où sont les bêtes véritables ?

Horlogers en hiver, quand la vieille âme hercynienne

Par la combe toujours humide et noire brame

Vers la neige jonchée encor de célestes lambeaux,

Quel coffre ils ont,

Défricheurs mais hantés par la maison détruite

Et, dans ce décombre nocturne, à l'abandon :

Des petits au cul nu dont les mains ne seront plus jointes

Après la soupe, et comme il faisait bon ;

Coffre d'os et de grosses bronches qui raclent

Entre la salamandre et le hibou, la hache

Vibrant dans la faille de chair du rien qui parle.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jacques Réda
(1929 - ?)
 
  Jacques Réda - Portrait  
 
Portrait de Jacques Réda


Biographie / Œuvres

Jacques Réda est né à Lunéville en 1929. Après des études inachevées de droit, il monte à Paris en 1953. Il y sera membre du comité de lecture des éditions Gallimard, avant de devenir rédacteur en chef de la Nouvelle Revue Française de 1987 à 1995. Grand Prix de poésie de l'Académie française en 1997, il sera également récompensé de la bourse Goncourt de la poésie en 1999.