Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Samuel Beckett

Fin de partie - Le décor et la présentation des personnages


Poésie / Poémes d'Samuel Beckett





La structure de Fin de partie n'a nen de traditionnel. Elle ne comporte qu'un acte sans subdivision de scènes. Des silences viennent s'intercaler dans les échanges des personnages et délimitent comme des séquences.



RESUME



Le texte s'ouvre sur une longue série de didascalies s'étendant sur presque trois pages. Ces didascalies précisent d'abord le décor: un « intérieur sans meubles », une « lumière grisâtre ». des « rideaux » tirés sur de » petites fenêtres haut perchées », un « tableau retourné » sur un mur (p. 11). Elles présentent ensuite de manière progressive et énigmatique des objets: deux poubelles fermées, un fauteuil de paralytique, tous trois recouverts d'un « vieux drap » (p. 11).



Un seul personnage est visible : Clov. D'une démarche raide et vacillante » (p. 11), il va d'une fenêtre à l'autre, monte sur un escabeau, en redescend, soulève et plie le drap qui recouvre les poubelles, regarde à l'intérieur de l'une puis de l'autre et ricane. Puis il soulève le drap du fauteuil. Paralysé, Hamm y dort, un plaid sur les genoux » et un grand mouchoir taché de sang » sur le visage (p. 13). Clov a un rire bref » (p. 13).



Les didascalies : définition et fonction

Au même titre que les dialogues, les didascalies font partie intégrante du texte théâtral, parce qu'elles sont essentielles à l'organisation et à la compréhension des dialogues. Mais alors que dans les dialogues, ce sont les personnages qui parlent. dans les didascalies, c'est le dramaturge en personne qui prend directement la parole1. Elles sont traditionnellement imprimées en italiques. Leur fonction est de renseigner le metteur en scène (ou le lecteuR) sur le lieu, le décor, l'éclairage, les bruitages et le jeu des acteurs. C'est ce que fait Beckett avec une grande précision. Il indique où doivent se trouver sur scène le fauteuil (» au centre », p. 11) ainsi que les deux poubelles (•• à l'avant-scène à gauche ». p. 11). Quant à l'acteur qui incarne Clov, ses déplacements, ses mimiques et ses regards sont minutieusement mentionnés.



Un décor sinistre



Le lieu est clos et donne l'impression d'un enfermement. L'extérieur paraît en effet difficilement accessible : il faut monter sur un escabeau pour regarder par une petite fenêtre. Quant au tableau qui est retourné sur le mur, il perd toute justification ornementale ou artistique. C'est le symbole d'une perte de sens et, déjà, une forme d'absurde.



La pantomime de Clov



On appelle pantomime tous les moyens d'expression gestuels à l'exclusion de tout recours à la parole. Celle de Clov est particulièrement importante. Elle possède la rigueur d'une chorégraphie par sa précision ( six pas », trois pas », « un pas », p. 12) ainsi que par la symétrie des évolutions qu'elle dessine, de gauche à droite. Selon les intentions du metteur en scène, elle peut avoir un caractère comique ou, à l'inverse, tragique. Tout dépend de la manière dont le comédien marche: mécaniquement comme une marionnette ou difficilement comme un handicapé. Cette pantomime sert enfin l'intérêt dramatique: en soulevant le drap qui recouvre le fauteuil, le spectateur découvre Hamm.



Des personnages diminués



Les deux personnages visibles sur scène sont handicapés, même si c'est à des degrés différents. Hamm ne peut plus marcher, et il dort, un mouchoir taché de sang sur le visage. Son immobilité forcée annonce une « fin » de vie, de « partie ». Clov, lui, marche mais en vacillant: il ne peut donc aller bien loin. Ces didascalies soulèvent enfin quelques questions qui, à ce stade, restent en suspens: à quoi servent les deux poubelles? Pourquoi Clov ricane-t-il si souvent? Pourquoi le mouchoir dont Hamm se recouvre le visage est-il ensanglanté?








Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Samuel Beckett
(1906 - 1989)
 
  Samuel Beckett - Portrait  
 
Portrait de Samuel Beckett


Biographie

Samuel Beckett naît en Irlande le 13 avril 1906 à Foxrock dans la banlieue sud de Dublin. Ses parents appartiennent à la bourgeoisie protestante de la ville et lui donnent une éducation très stricte.