wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Paul Verlaine



Sites urbains - Poéme


Poéme / Poémes d'Paul Verlaine





Prisonnier dans
Paris pour beaucoup trop de causes,
Par ces temps chauds, je me console avec les choses
Qui sont à ma portée et ne coûtent pas trop.
Par exemple la rue où j'habite... trop haut,
Et son spectacle primitif, en quelque sorte.
Grâce à la bonhomie évidente qu'apporte
La pauvreté des gens à celle des voisins
Dans les rapports quotidiens qui font cousins.



A droite, à gauche, vont s'échevelant des squares
Au vent quand même septembral, et des bagarres
De feuilles en déroute imitent les vols fous
D'oiseaux qui seraient plats et verts aux reflets roux,
S'agitant au-dessus des disputes point graves
D'ouvriers un peu gris, que le vin bleu rend braves
A l'excès, s'il s'agit d'un mot pris de travers.



Moi, je fume ma pipe et compose des vers,

Bonhomme, en jouissant de ces sites bonhomme,

Et quand tombe la nuit, je m'endors vite ; et comme

Je rêvasse toujours, je rêve à des vers mieux.



Bien mieux que ceux de tout à l'heure, vers, grands
Dieux

Pathétiques, profonds, clairs telle l'eau de roche.

Sans rien en eux qui bronche ou seulement qui cloche ;

Des vers à faire un jour mon renom sans pareil

-
Et dont je ne sais plus un mot à mon réveil...






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Paul Verlaine
(1844 - 1896)
 
  Paul Verlaine - Portrait  
 
Portrait de Paul Verlaine


Ouvres

Après une enfance à Metz, il fait ses études à Paris et trouve un emploi à l'Hôtel de Ville. Il fréquente les salons et cafés littéraires de la capitale et fait la connaissance de nombreux poètes célèbres de son époque. Ces rencontres l'incitent à composer lui aussi des vers. Verlaine est d'un caractère timide, et cette faiblesse est aggravée par des deuils familiaux : il se tourne alors vers la b

Chronologie


Biographie


mobile-img