wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Paul Verlaine



Petty larcenies - Poéme


Poéme / Poémes d'Paul Verlaine





Canaille subalterne,
Sergots, cochers, logeurs,
Plate race à l'oil terne.
Chiens couchants et mauvais coucheurs,



Je vous aime et j'estime
Votre petit trafic
Qui, n'osant pas le crime.
Ment et vole, depuis le flic



Jusqu'au collignon rouge
De veste et de gilet,
Jusqu'au teneur de bouge
Et de sommeil qu'un rien troublait.



T'en souvient-il.
Moi-même,
De tous leurs humbles trucs.
Quand la richesse extrême
N'avait pas pompé tous tes sucs !...



Le flic aimait la pièce.
Aussi le collignon.
L'hostelier, gente espèce,
A son tour ne disait pas non...



Puis, pour être à la coule
De ce siècle crevant.
Chacun de cette foule
Donnait gentiment de l'avant.



Et, les yeux en extase
Vers la
Haute, ces bons
Garçons - le fond du vase -
A leur tour devenaient fripons,



Et de fripons fripouilles,
Si que, selon les gens, «
C'est la fin des grenouilles... »
Grands dieux, soyez-nous indulgents !






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Paul Verlaine
(1844 - 1896)
 
  Paul Verlaine - Portrait  
 
Portrait de Paul Verlaine


Ouvres

Après une enfance à Metz, il fait ses études à Paris et trouve un emploi à l'Hôtel de Ville. Il fréquente les salons et cafés littéraires de la capitale et fait la connaissance de nombreux poètes célèbres de son époque. Ces rencontres l'incitent à composer lui aussi des vers. Verlaine est d'un caractère timide, et cette faiblesse est aggravée par des deuils familiaux : il se tourne alors vers la b

Chronologie


Biographie


mobile-img