wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Paul Verlaine



Paris - Poéme


Poéme / Poémes d'Paul Verlaine





Paris n'a de beauté qu'en son histoire.
Mais cette histoire est belle tellement !
La
Seine est encaissée absurdement,
Mais son vert clair à lui seul vaut la gloire.



Paris n'a de gaîté que son bagout.
Mais ce bagout, encor qu'assez immonde.
Il fait le tour des langages du monde,
Salant un peu ce trop fade ragoût.



Paris n'a de sagesse que le sombre
Flux de son peuple et de ses factions.
Alors qu'il fait des révolutions
Avec l'Ordre embusqué dans la pénombre.



Paris n'a que sa
Fille de charmant
Laquelle n'est au prix de l'Exotique
Que torts gentils et vice peu pratique
Et ce quasi désintéressement.



Paris n'a de bonté que sa légère
Ivresse de désir et de plaisir.
Sans rien de trop que le vague désir
De voir son plaisir égayer son frère.



Paris n'a rien de triste et de cruel
Que le poète annuel ou chronique.
Crevant d'ennui sous l'oil d'une clinique
Non loin du vieil ouvrier fraternel.



Vive
Paris quand même et son histoire
Et son bagout et sa
Fille, naïf
Produit d'un art pervers et primitif,
Et meure son poète expiatoire !






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Paul Verlaine
(1844 - 1896)
 
  Paul Verlaine - Portrait  
 
Portrait de Paul Verlaine


Ouvres

Après une enfance à Metz, il fait ses études à Paris et trouve un emploi à l'Hôtel de Ville. Il fréquente les salons et cafés littéraires de la capitale et fait la connaissance de nombreux poètes célèbres de son époque. Ces rencontres l'incitent à composer lui aussi des vers. Verlaine est d'un caractère timide, et cette faiblesse est aggravée par des deuils familiaux : il se tourne alors vers la b

Chronologie


Biographie


mobile-img