wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Paul Verlaine



L'art poétique ad hoc - Poéme


Poéme / Poémes d'Paul Verlaine





Je fais ces vers comme l'on marche devant soi

-
Sans musser, sans flâner, sans se distraire aux choses
De la route, ombres ou soleils, chardons ou roses -
Vers un but bien précis, sachant au mieux pourquoi !



J'adore, autrement, certain vague, non à l'âme,
Bone
Deus ! mais dans les mots, et je l'ai dit -
Et je ne suis pas ennemi d'un tout petit
Brin de fleurette autour du style ou de la femme



Pourtant, - et c'est ici le cas - j'ai mes instants
Pratiques, sérieux si préférez, où l'ire,
Juste au fond, dans le fond injuste en tel cas pire,
Sort de moi pour un grand festin à belles dents *



Ce festin, je ferai des milliards de lieues
Pour me l'offrir et le manger avec les doigts.
Goulûment, salement, sans grand goût ni grand choix.
Et j'inaugure aujourd'hui ce ruban de queues,



A l'effet de me payer goujat et docteur.

Niais ou vaurien, pute ou prude, ample provende ;

Sang qui soûle, vraiment appétissante viande...

-
Surtout n'excusez pas les fautes de l'auteur !






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Paul Verlaine
(1844 - 1896)
 
  Paul Verlaine - Portrait  
 
Portrait de Paul Verlaine


Ouvres

Après une enfance à Metz, il fait ses études à Paris et trouve un emploi à l'Hôtel de Ville. Il fréquente les salons et cafés littéraires de la capitale et fait la connaissance de nombreux poètes célèbres de son époque. Ces rencontres l'incitent à composer lui aussi des vers. Verlaine est d'un caractère timide, et cette faiblesse est aggravée par des deuils familiaux : il se tourne alors vers la b

Chronologie


Biographie


mobile-img