Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Joyce Mansour





Naissance: 25 juillet 1928 Angleterre
Décès: 27 août 1986 Paris

Joyce Mansour, est une poétesse égyptienne d'expression française liée au surréalisme.

Née en Angleterre de parents égyptiens, elle passe son enfance au Caire. Dans les années 40, elle s'installe à Paris où elle résidera jusqu'à sa mort. Son premier recueil de poèmes, Cris (1953), est salué dans la revue surréaliste Médium. Parmi ses fores: Déchirures (1955). Carré blanc (1966), Les gisants satisfaits (1958), Phallus et momies (1969), His-toires nocives (1973), Faire signe au machiniste (1977). Ses Œuvres complètes ont été publiées par Actes Sud (1991).

Les ascendants de Joyce Ades font partie de la colonie britannique installée au Caire, depuis plusieurs générations. Son père dirige une filature.

Après des études en Angleterre et en Suisse, elle retourne en Égypte où elle s'illustre dans la course à pied.

En 1947, son premier mariage s'achève tragiquement au bout de six mois quand son mari meurt d'une maladie incurrable. [ Lire la biographie de Joyce Mansour]


Tous les poèmes de Joyce Mansour (poésie)




Poémes

De l'âne à l'analyste et retour
Il faut acheter son cercueil...






Articles littéraires au sujet de Joyce Mansour


     

    Poètes contemporains Joyce Mansour (1928 - 1986)



    1000 A.D. 1902 1908 1909 1912 2020 A.D.

    Claude Sernet
    (1902 - 1968)
    Marcel Béalu
    (1908 - 1993)
    André Delons
    (1909 - 1940)
    Léon-Gontran Damas
    (1912 - 1978)
     

     

    Contact - Membres - Conditions d'utilisation

    © WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



    Joyce Mansour
    (1928 - 1986)
     
      Joyce Mansour - Portrait  
     
    Portrait de Joyce Mansour