Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jacques Izoard

Les cent doigts du souffle - Poéme


Poéme / Poémes d'Jacques Izoard





Respirez : épines, espérez.
Je voyage vers l'âge des pierres de taille : j'en possède et le bleu et le patient veuvage.
Et je voyage dans le bol de la maison bénigne.

Respire en moi,

corbeau glauque,

seigneur glacé de l'œil,

perfide épine

au point croisé des jambes.

Que jamais ne meurent

la voix très longue,

le cri court

de celle qui me jette

hors de moi !

Le souffle, dans le poing, n'est que rose invisible ou caillou du
Nalôn.
Les mains de la montagne creusent, dans le jardin, la tombe de la rivière.
Et nous vivons heureux.



Souffle : salamandre sans nom, longue neige opaque autour de l'œil qui croît.
Grandissons dans le cartilage, colorons de bleu la peau.
Sommes muscles avares.
Sommes poussières ou débris.

Tumulte où coqs et pies font rumeur, miroir noyé.
Me voici dans la cruche très blanche d'un laitier.
Hallali déchire la tempe et la main...
Le point de l'oeil grandit: la petite fille, la pupille m'enferment dans le lit
Et je ne sais que dire.
Je parle de fûts, de dortoirs.

Feu faible où vit le dé de thé, la tache dormant dans ma tempe.
J'essaye de lever le bras vers l'herbe éparpillée : se resserre le cœur, entre les jambes, le soc scie la peau, mordille.
Déjà, tombeaux de pommes, masse de cuivre entier.
Déjà, la grenouille close meurt dans le poing.












Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jacques Izoard
(1936 - 2008)
 
  Jacques Izoard - Portrait  
 
Portrait de Jacques Izoard


Biographie

Le 29 mai 1936
naissance de Jacques Delmotte à Liège, dans le quartier populaire de Sainte-Marguerite. Son père est instituteur, sa mère professeur de dessin. Il aura une sœur (Francine, née en 1940) et un frère (Jean-Pierre, né en 1945). Ancêtres rhénans, dont on se transmet en famille de lointaines citations.

RepÈres bibliographiques

ŒUVRES DE JACQUES IZOARD