Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jacques Izoard

Calèche que le cœur accompagne - Poéme


Poéme / Poémes d'Jacques Izoard





Où passe le fil des lèvres, je titube, je parle peu.
Un ami m'interpelle ou s'ouvre les veines.
Et déjà, nous mourons laissons laines et pièges refermer sur nous papiers de neige, éternité.



Deux sœurs nous aiment:

l'averse et l'ortie.

Nul incendie ne pille

le peuplier de l'eau.

Nul écho ne troue

le cheval de laine.

Il me semble pourtant

que mon corps est poussière.



Le gué des anges et des aveugles, je le traverse enfin.
Sur mon cœur, un caïman de verre suce mon sang le meilleur.
Autour de la maison les ouvriers hurlent, déchirant sarraus, guenilles.
Vivre enfin dans la paume frottée d'haleine et de thym-



La taupe est l'amie de mes yeux fermés.
Ne parle pas.
Crie sans crier dans les doigts.
Voici les feux joufflus.
Nous dormons sans salive.












Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jacques Izoard
(1936 - 2008)
 
  Jacques Izoard - Portrait  
 
Portrait de Jacques Izoard


Biographie

Le 29 mai 1936
naissance de Jacques Delmotte à Liège, dans le quartier populaire de Sainte-Marguerite. Son père est instituteur, sa mère professeur de dessin. Il aura une sœur (Francine, née en 1940) et un frère (Jean-Pierre, né en 1945). Ancêtres rhénans, dont on se transmet en famille de lointaines citations.

RepÈres bibliographiques

ŒUVRES DE JACQUES IZOARD