Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Germain Nouveau



Biographie, ouvres de Germain Nouveau


Poésie / Poémes d'Germain Nouveau





Naissance: 31 juillet 1851 Pourrières (Var)
Décès: 4 avril 1920 (à 68 ans) Pourrières

Germain Marie Bernard Nouveau, est un poète français.

« Nouveau qui, des années, a vécu de cinq sous d'aumône », écrivait André Breton. Compagnon de Rimbaud et de Verlaine, bohème comme eux, il fut le vagabond mystique de l'amour. «Juin quatre-vingt-cinq minuit... presque », « un calé de la Rive-Gauche », il rencontre celle qu'il va appeler Valentine (Renault, de son nom de famille). Ils s'aiment et vont devoir bientôt se séparer. Profondément marqué par cet amour, Nouveau écrit « Valentines », poèmes désinvoltes et tendres sur l'amour de la femme. « L'âme » est le poème de l'amour dans l'absence.

Germain Nouveau est l'aîné des 4 enfants2 de Félicien Nouveau (1826-1864) et de Marie Augustine Silvy (1832-1858). Germain Nouveau perd sa mère alors qu'il n'a que sept ans et est élevé par son grand-père.

Après une enfance à Aix-en-Provence et des études qu'il effectue au petit séminaire, pensant même à embrasser la prêtrise, et après une année d’enseignement au lycée de Marseille en 1871-1872, Nouveau s'installe à Paris à l’automne 1872.

Il publie son premier poème, Sonnet d’été, dans La Renaissance littéraire et artistique, revue d’Émile Blémont et fait connaissance de Mallarmé, de Jean Richepin et les « Vivants » (Ponchon…) qui se réunissent au café Tabourey.

Il fréquente aussi les zutistes, fait la connaissance de Charles Cros avec lequel il collabore à la rédaction des Dixains réalistes qui tournent en dérision les parnassiens. Il découvre dans l’Album zutique les poèmes laissés par Rimbaud et Verlaine, qui ont quitté la capitale depuis juillet 1872.

La soirée se situe peu avant la Première Guerre mondiale et nous apprenons quelle image de Nouveau circulait dans les cercles poétiques de l'époque : « Germain Nouveau quitta un jour le lycée où il professait le dessin et se fit mendiant pour suivre l'exemple de saint Benoît Labre. Il alla ensuite en Italie où il peignait et vivait en vendant ses tableaux. Maintenant il suit les pèlerinages et j'ai su qu'il était passé à Bruxelles, à Lourdes, en Afrique. »







 



Germain Nouveau
(1851 - 1920)
 
  Germain Nouveau - Portrait  
 
Portrait de Germain Nouveau


Biographie / Œuvres

Il est l’aîné des 4 enfants de Félicien Nouveau (1826-1884) et de Marie Silvy (1832-1858). Germain Nouveau perd sa mère alors qu’il n’a que sept ans. Il est élevé par son grand-père.

Après une enfance à Aix-en-Provence et des études qu’il effectue au petit séminaire, pensant même à embrasser la prêtrise, et après une année d’enseignement au lycée de Marseille en 1871-1872, Nouveau

Chronologie