wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Aimé Césaire



Société secrète - Poéme


Poéme / Poémes d'Aimé Césaire





Du lagoon montent une odeur de sang et une armée de mouches qui colportent aux femmes la fraude des bijoux de la ménopause

l'état-major du crime s'est installé très confortablement sur le passage de l'histoire dont l'épilepsie n'a jamais été si grande que dans ce temps où chaque inscription est une aventure dont chaque lettre saute en paquets de cartouches

une affinité de poussière conduit aux semaines qui sont les rainures coulissières d'une guillotine devant laquelle l'accusateur public monte la garde

en tout état de cause l'élévation et la chute du corps avertissent à tout moment de l'étape atteinte par la digestion toujours difficile des avatars géologiques on n'a que faire des taupes qui gonflaient la terre de la poussée saisonnière de l'insurrection on n'a que faire du soleil c'est une fille violée qui n'ose plus rentrer à la maison en tient lieu une contre-pluie de sable et de boue dont l'offensive au-dessus des villes imite la perfection d'indiscipline des troupes de la lumière polarisée au demeurant en dépit des antilopes amygdales qui se réunissent après

une longue course à l'aube de palmiers que font les pleurs sous les cous aimés et que ne chassera jamais la main sagace des consolations

(pas plus qu'une superstition n'entamera le bel arbre réservé à la hache des cours idolâtres en dépit du sang qui peint les billots et jette au travers de son masque le bouquet de fleurs prématuré d'un scalp)

bise

et couteaux des astres

échangeons avec les satellites convexes

le petit salut aidant

que nous échangeons avec l'ortolan des neiges ensoleillé

pour nous seuls à la décriée des fragiles lucarnes d'où le

contre-poison lance à l'ordinaire de son ciel peu loquace

le train des sauveteurs de la mer

sur les rails de ce val dépêché à mon gré

au fond de la caillasse muletière d'une catastrophe sans

repères






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Aimé Césaire
(1913 - 2008)
 
  Aimé Césaire - Portrait  
 
Portrait de Aimé Césaire


Biographie

Aimé Césaire est né à Basse Pointe en Martinique le 26 juin 1913. Son père était instituteur et sa mère couturière. Ils étaient 6 frères et soeurs.Son père disait de lui quand Aimé parle, la grammaire française sourit...

Ouvres

Poésie

Filmographie


Ouvres d'aimé césaire


mobile-img