wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Aimé Césaire



Quand miguel angel asturias disparut - Poéme


Poéme / Poémes d'Aimé Césaire





bon batteur de silex jeteur à toute volée de grains d'or dans l'épaisse crinière de la nuit hippocampe ensemenceur dément de diamants

brise-hache comme nul arbre dans la forêt Miguel Angel s'asseyait à même le sol disposant un grigri dans l'osselet de ses mots

quatre mots de soleil blanc

quatre mots de ceiba rouge

quatre mots de serpent corail

Miguel Angel se versait une rasade

de tafia d'étoiles macérées neuf nuits

à bouillir dans le gueuloir non éteint des volcans

et leur trachée d'obsidienne

Miguel Angel contemplait dans le fond de ses yeux les graines montant gravement à leur profil d'arbres

Miguel Angel de sa plume caressait

la grande calotte des vents et le vortex polaire

Miguel Angel allumait de pins verts

les perroquets à tête bleue de la nuit



Miguel Angel perfusait d'un sang d'étoiles de lait de veines diaprées et de ramages de lumières la grise empreinte de l'heure du jour des jours du temps des temps

et puis Miguel Angel déchaînait ses musiques sévères une musique d'arc

une musique de vagues et de calebasses une musique de gémissements de rivières ponctuée des coups de canon des fruits du couroupite et les burins de quartz se mettaient à frapper les aiguilles de jade réveillaient les couteaux de silex et les arbres à résine

ô Miguel Angel sorcier des vers luisants

le saman basculait empêtré de ses bras fous

avec toutes ses pendeloques de machines éperdues

avec le petit rire de la mer très doux

dans le cou chatouilleux des criques

et l'amitié minutieuse du Grand Vent

quand les flèches de la mort atteignirent Miguel Angel

on ne le vit point couché

mais bien plutôt déplier sa grande taille

au fond du lac qui s'illumina



Miguel Angel immergea sa peau d'homme et revêtit sa peau de dauphin

Miguel Angel dévêtit sa peau de dauphin et se changea en arc-en-ciel

Miguel Angel rejetant sa peau d'eau bleue revêtit sa peau de volcan

et s'installa montagne toujours verte à l'horizon de tous les hommes





Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Aimé Césaire
(1913 - 2008)
 
  Aimé Césaire - Portrait  
 
Portrait de Aimé Césaire


Biographie

Aimé Césaire est né à Basse Pointe en Martinique le 26 juin 1913. Son père était instituteur et sa mère couturière. Ils étaient 6 frères et soeurs.Son père disait de lui quand Aimé parle, la grammaire française sourit...

Ouvres

Poésie

Filmographie


Ouvres d'aimé césaire


mobile-img