wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Aimé Césaire



Défaire et refaire le soleil - Poéme


Poéme / Poémes d'Aimé Césaire





demeure faite d'on ne sait à quel saint se vouer

demeure faite d'éclats de sabre

demeure faite de cous tranchés

demeure faite de grains de la pluie du déluge

demeure faite d'harmonicas mâles

demeure faite d'eau verte et d'ocarinas femelles

demeure faite de plumes d'ange déchu

demeure faite de touffes de petits rires

demeure faite de cloches d'alarme

demeure faite de peaux de bêtes et de paupières

demeure faite de grains de sénevé

demeure faite de doigts d'éventails

demeure faite de masse d'armes

demeure faite d'une pluie de petits cils

demeure faite d'une épidémie de tambours



quel visage aurions-nous à ne pas défier la mer d'un pied

plus retentissant que nos cours à grenouilles



Demeure faite de crotte de poule

demeure faite de sumac toxique

demeure faite de plumes pour couronne d'oiseau-mouche



Geôlier est-ce que vous ne voyez pas que mon oil toujours serré dans mes poings crie que mon estomac me remonte à la gorge et l'alimente d'un vol de ravets nés de sa mouture de saburre ?

Bel ange intime usure la mienne la vôtre le pardon est un pied-plat à bannir de notre vue mais ma colère m'apporte seule le bouquet de votre odeur et sa poignée de clés.

Puissant d'elle naissez comme d'elle je nais au jour.

Geôlier mes poings serrés, m'y voici, mes poings serrés m'y voilà dans ma demeure à votre barbe.

Demeure faite de votre impuissance de la puissance de mes gestes simples de la liberté de mes spermatozoïdes demeure matrice noire tendue de courtine rouge le seul reposoir que je bénisse d'où je peux regarder le monde éclater au choix de mon silence






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Aimé Césaire
(1913 - 2008)
 
  Aimé Césaire - Portrait  
 
Portrait de Aimé Césaire


Biographie

Aimé Césaire est né à Basse Pointe en Martinique le 26 juin 1913. Son père était instituteur et sa mère couturière. Ils étaient 6 frères et soeurs.Son père disait de lui quand Aimé parle, la grammaire française sourit...

Ouvres

Poésie

Filmographie


Ouvres d'aimé césaire


mobile-img