wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 
left_old_somall

Aimé Césaire

right_old_somall

Césaire et Breton - LA CONSECRATION


Poésie / Poémes d'Aimé Césaire





1948 est sur le plan littéraire l'année du grand tournant. Jean-Paul Sartre public l'essai grâce auquel, plus de dix ans après son entrée dans la carrière des lettres, Aimé Césaire accède en France puis, progressivement, au-delà des limites du monde noir francophone, à une certaine notoriété. La préface intitulée « Un grand poète noir » que, quelques mois auparavant, en 1947, André Breton venait de publier, en introduction à la première édition française en volume du Cahier d'un retour au pays natal, a beaucoup contribué elle aussi à la renommée d'Aimé Césaire. Les écrits de Breton et de Sartre désignent Césaire comme le poète le plus important de la nouvelle littérature nègre de langue française. Ils explicitent le concept de négritude et vulgarisent le mot. Ils signalent à l'attention d'un large public de connaisseurs la valeur exceptionnelle du Cahier d'un retour au pays natal. L'on assiste ainsi et de manière inattendue à un retournement de situation puisque ce poème avait été refusé par les éditeurs auxquels il avait été présenté.





Faut-il rappeler que c'est en 1935 - ou peut-être déjà en 1934 - qu'Aimé Césaire commence le Cahier d'un retour au pays natal? La rédaction est achevée en 1938. Aimé Césaire en donne lecture à Léopold Sedar Senghor et à Léon-Gontran Damas avant de le soumettre à l'appréciation d'un éditeur qui refuse le manuscrit. Le Cahier est intégralement publié dans le numéro 20 de la revue Volontés, au mois d'août 1939. Le poème, de dimension modeste, n'occupe que vingt-huit pages. 11 subit de nombreuses transformations par additions successives et ne prend sa forme définitive que dix-sept ans plus tard, sous l'édition parue en 1956 chez Présence africaine. Quatre versions se succèdent. La première version est, répétons-le, celle du mois d'août 1939. La deuxième version est contenue dans l'édition bilingue, Cahier d'un retour au pays natal/Memcn-andum on my Martinique, parue au mois de janvier 1947 à New York chez Brentano. Cette édition bilingue comporte en guise de préface un texte d'André Breton, intitulé « Un grand poète noir ». La traduction en langue anglaise est de Lionel Abel et d'Yvan Goll. Il n'est pas inutile de rappeler que le texte d'André Breton avait été antérieurement publié sous le titre « Martinique charmeuse de serpents. Un grand poète noir » à New York, dans Hémisphères, revue que dirigeait ce même Yvan Goll. La deuxième version du Cahier présente de nombreuses modifications par rapport à la première : elle contient le fragment jusqu'alors inédit paru, dans Tropiques (n° 5, avril 1942), sous le titre « En guise de manifeste littéraire ». Le Cahier paraît également à Paris, la même année, le 25 mars 1947, chez Bordas, illustrée d'un dessin de Wifredo Lam. Quoique pourvue de la même préface, cette première édition française en volume n'est pas identique à l'édition Brentano. L'édition Bordas correspond donc à la troisième version. La version définitive, à savoir la quatrième, elle aussi modifiée par rapport à la troisième, paraît enfin à Paris chez Présence africaine en 1956, préfacée par Petar Guberina.



La première publication du Cahier d'un retour au pays natal, en 1939, est restée inaperçue. C'est seulement, à partir des années 1950 qu'un public de plus en plus large peut enfin prendre lecture du Cahier. Arrêtons-nous un instant sur les circonstances successives de la composition et de la réception de l'ouvrage. Césaire entreprend d'écrire le Cahier d'un retour au pays natal « en tournant, dit-il, le dos à la poésie1 ». Les débuts de la rédaction du Cahier coïncident, au terme d'une année difficile consacrée à la préparation du concours d'entrée à l'ENS, avec cette période de crise intellectuelle et psychologique à laquelle Senghor fait allusion dans Liberté I et dont les mauvaises langues feront leurs choux gras. Ayant déchiré les premiers poèmes qu'il avait composés en s'inspirant des modèles traditionnels, Césaire s'applique, pour changer de méthode et de discours, à noter ses impressions, réflexions et divagations sur un cahier d'écolier. D'où le titre de ce poème dont la genèse est associée au souvenir de l'île natale, la Martinique. D'où la facture hétéroclite de cet ouvrage de prose et de poésie mêlées, qui tient tout à la fois du poème, de la chronique et de l'essai. « Au commencement, il fallait tout briser, créer de toutes pièces une littérature antillaise. Ce qui supposait une violence de cannibale". » Aimé Césaire trouve dès lors dans l'écriture une forme d'identité que des peurs peut-être trop pesantes l'empêchaient auparavant d'assumer ou d'exprimer. Le Cahier revêt ainsi à l'origine, pour l'auteur lui-même, une fonction cathartique et pédagogique. Ce qui sans doute explique que, dans sa brièveté, il ait pu servir de viatique, à partir des années 1950, à des générations successives de jeunes intellectuels du tiers monde. Le Cahier est le récit biographique d'une crise intérieure douloureuse mais victorieusement surmontée, aboutissant à une double prise de conscience raciale et sociale : conscience d'être nègre et conscience d'être dans le monde.








Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Aimé Césaire
(1913 - 2008)
 
  Aimé Césaire - Portrait  
 
Portrait de Aimé Césaire


Biographie

Aimé Césaire est né à Basse Pointe en Martinique le 26 juin 1913. Son père était instituteur et sa mère couturière. Ils étaient 6 frères et soeurs.Son père disait de lui quand Aimé parle, la grammaire française sourit...

Ouvres

Poésie

Filmographie


Ouvres d'Aimé Césaire


mobile-img