Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Victor Segalen

Ode lii - Ode


Ode / Poémes d'Victor Segalen





Dans l'exaltante exoraison, et cette ardente litanie,

Thibel, qui m'usas mes deux genoux.
Toi qui surmontes, n'omets point dans cette double gémonie

Celle qui a tant besoin de nous.
Dans ma tendresse pour le haut, ne néglige pas la suprême

Celle qui est grande ardeur à nous...
Par son pouvoir et par le tien, donne-moi le rond diadème

Celle qui...
Dans toute...

Celle qui se languit tant de nous...
Dans la solitude... dans...

Celle qui est seule loin de nous.

Dans tes pouvoirs de mort et de nuit, n'omets point dans...

Celle pour qui l'on meurt à genoux.
La reine des sommets de chair, et le grand'four où tout se consomme

La fille naissant au sein de l'homme.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Victor Segalen
(1878 - 1919)
 
  Victor Segalen - Portrait  
 
Portrait de Victor Segalen


Biographie / chronologie

1878
14 janvier. Naissance à Brest de Victor Segalen. Son père était breton, sa mère, mi-bretonne, mi-champenoise. Elle était autoritaire, étroitement catholique et dominait les siens. Bonne musicienne, elle fit faire de.la musique à son fils dés son plus jeune âge.
Eludes classiques dans un établissement dirigé par des Jésuites à Brest.

Bibliographie / Œuvres

ŒUVRES DE VICTOR SECALEN.