Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Louise Labé

Chanson nouvelle de la belle cordière de lyon - Chanson


Chanson / Poémes d'Louise Labé





L'autre jour je m'en allois
Mon chemin droict à
Lyon;
Je logis chez là
Cordiere
Faisant le bon compagnon.
S'a dit la dame gorrière: «
Approchez vous mon ami,
La nuict je ne puis dormir. »

II y vint un
Advocat,
Las, qui venoit de
Forvière ;
Luy monstra tant de ducats :
Mais ils ne luy coustoient guère. «Approchez vous,
Advocat»,
S'a dit la dame gorrière, «
Prenons nous deux noz esbats.
Car l'on bassine noz draps».

Elle dict à son mary :



«Jan
Jan, vous n'avez que faire;
Je vous prie, allez dormir;
Couchez vous en la couchette,
Nous coucherons au grand lict. »
S'a dit la belle
Cordiere : <•
Despouillez vous, mon amy.
Passons nous deux nostre ennuy.»



II y vint un
Procureur
Qui estoit de bonne sorte;
En faisant de l'amoureux
II y a laissé sa robe.
Et sa bourse, qui vaut mieux;
Mais il ne s'en soucie guère. «Approchez vous, amoureux.
Nous ne sommes que deux. »



II y vint un cordonnier
Qui estoit amoureux d'elle:



Il luy portoit des souliers
Faictz à la mode nouvelle :
Luy donna un chausse-pied.
Mais ell' n'en avoit que faire,
EU' n'en avoit pas mestier:
Ils estoient à bas cartier.

II est venu un
Musnier,
Son col chargé de farine ;
La
Cordiere a maniée :
Elle luy faict bonne mine;
Il a toute enfarinée
Ceste gentille
Cordiere :
Il la faut espousseter
Tous les soirs après souper.

II y vint un
Florentin,

Luy monstra argent à grant somme ;

Tout habillé de satin.

Il faisoit le gentilhomme.

EU' le receut doucement

Pour avoir de la pecune ;

Le but où elle prétend

C'est pour avoir de l'argent.



Recueil de plusieurs chansons divisé en trois parties.
Lyon, .











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Louise Labé
(1524 - 1566)
 
  Louise Labé - Portrait  
 
Portrait de Louise Labé


Biographie / chronologie

Pierre Charly, apprenti cordier (peut-être d'origine italienne), né aux alentours de 1470, illettré au point de ne pas savoir signer, épouse Guillermette Decuchermois, sans doute âgée ; celle-ci est veuve depuis 1489 de Jacques Humbert, dit Labé (ou L'Abbé [forme la plus ancienne], l'Abé, Labbé, Labbyt), cordier installé rue de l'Arbre sec. Pierre reprend le surnom de Labé, qui est attaché au fond

Bibliographie

Louise Labé (ou Labbé) est née à Lyon vers l'année 1524. Son père, Pierre Charly, était un cordelier de la ville. Elle tirera son surnom, la belle cordelière, de son père aussi bien que de son futur époux, Ennemont Perrin, qui exercera la même activité.