Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jean-Baptiste Chassignet

Sonnet v - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Jean-Baptiste Chassignet





Ce qui semble périr se change seulement.
L'Esté est-il passé ? l'an suivant le rameine.
Voit-on noircir la nuit ? la lumière prochaine
Redore incontinent l'azur du firmament.



Le rayonnant
Soleil d'un pareil mouvement

Par l'escharpe du ciel tous les jours se promeine
Et, suivant du
Seigneur l'Ordonnance certaine,
Tout remonte à son tour et tombe incessament.



Mesme la froide mort qui si fort nous estonne
Ne ravit point la vie, ains seulement nous donne
Tant soit peu de respit pour le tems à venir,



Doncques ne craignons plus de faire ce voyage :
Celuy là doit sortir d'un asseuré visage
Qui s'en va en espoir de soudain revenir.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jean-Baptiste Chassignet
(1570 - 1635)
 
  Jean-Baptiste Chassignet - Portrait  
 
Portrait de Jean-Baptiste Chassignet


La vie de jean-baptiste chassignet