Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jean Orizet

Bruges - Poéme


Poéme / Poémes d'Jean Orizet





L'eau se meurt en taches brunes sur les canaux de Bruges, mains de vieillards engourdies.

Derniers défenseurs des béguines baignées de pâles jonquilles, les cygnes belliqueux, toutes plumes dehors, attaquent les canots laqués des touristes, réincarnant dans leurs cris rauques, l'alarme des guetteurs aux créneaux du beffroi, quand les brigands s'avançaient vers la ville. La brume tinte au carillon, poussant des ombres frileuses, par la voussure des ponts, à l'abri des petites fenêtres.



Doucement s'étiole, dans sa langueur dominicale, la puissance des vieilles cités marchandes qui accrochaient aux ciselures des pignons un faste né du drap ou du grain. Carrioles et cochers s'ensablent dans le crépuscule jusqu'à la nuit — fade silence.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jean Orizet
(1937 - ?)
 
  Jean Orizet - Portrait  
 
Portrait de Jean Orizet


Œuvres

Après avoir pratiqué le métier de journaliste, Jean Orizet devient le cofondateur, en 1969, de la revue Poésie 1 et travaille comme éditeur aux éditions du Cherche-midi. Ecrivain, voyageur et humaniste, ses textes, dont 'L' Attrapeur de rêves' ou 'La Cendre et l'étoile', lui permettent de figurer au rang des poètes les plus importants de sa génération.