Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jacques Prévert

Peinture de morvan - Poéme


Poéme / Poémes d'Jacques Prévert




Un paysage repose sur un chevalet mais c'est manière de dire façon de voir et de parler

Il a autre chose à faire il travaille respire et joue comme le bois la rouille la mer

les algues ou l'osier et poursuit le travail du peintre

quand le peintre l'a bien traité

L'apparente inertie d'une barque à marée basse

sur le sable mouillé d'une toile inachevée il ne faut pas s'y fier

Autant faire confiance à l'apparente absence de toute couleur d'un peu d'eau de mer dans le creux de la main crispée d'un peintre de marine trop bien nélevé












Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jacques Prévert
(1900 - 1977)
 
  Jacques Prévert - Portrait  
 
Portrait de Jacques Prévert


Biographie / chronologie

Jacques ne veut rien savoir de tout ce qui s’appelle PRISON, il n’aime guère les prêtres et serviteurs d’ Église, car cela représente, à ses yeux, le pouvoir autoritaire, la passéisme le plus absolu et le conformisme le plus borné. La violence de l’anticléricalisme prévertien sera souvent rejetée avec dégoût et escamotée au profit de son intérêt pour les enfants, les fleurs ou les petits oiseaux.