Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Georges Emmanuel Clancier

Complainte des fées - Chanson


Chanson / Poémes d'Georges Emmanuel Clancier





Nous vivons des contes de fées
Rouges verts qui pincent le cœur.
Notre mystère est bien surfait
Mais elle est vraie notre douleur.



Bel oiseau de la nuit
Belle armée de la pluie
Belle ombre de l'ennui
Bel œil noir de mon puits
Sommes belles de nuit.



Nous savons charmer les orvets
Tirer carrosse d'une fleur
Nous sommes les filles d'Orphée
Mais notre mère est la douleur.



Bel oiseau de la nuit
Belle armée de la pluie
Belle ombre de l'ennui
Bel œil noir de mon puits
Sommes belles de nuit.



Nous jouons à des jeux secrets

Où tout le temps l'on perd l'on pleure



Nos yeux sont neiges sans regrets
Mais que brûle notre douleur.



Bel oiseau de la nuit
Belle armée de la pluie
Belle ombre de l'ennui
Bel œil noir de mon puits
Sommes belles de nuit.



Nos confidents sont feux follets
Pauvres et laids nés de la peur
N'avons pour amants que reflets
Mais elle est vraie notre douleur.



Bel oiseau de la nuit
Belle armée de la pluie
Belle ombre de l'ennui
Bel œil noir de mon puits
Sommes belles de nuit.



Dès que s'étirent les volets
Sur les chaumières du bonheur
Nos pas s'effacent dans les blés
Mais elle est là notre douleur.



Bel oiseau de la nuit
Belle armée de la pluie
Belle ombre de l'ennui
Bel œil noir de mon puits
Sommes belles de nuit













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Georges Emmanuel Clancier
(1914 - ?)
 
  Georges Emmanuel Clancier - Portrait  
 
Portrait de Georges Emmanuel Clancier


La vie et l'Œuvre de georges-emmanuel clancier

1914
Naissance à Limoges le 3 mai. Famille limousine de paysans, d'artisans et d'ouvriers porcelainiers. Le père, officier d'infanterie pendant la guerre, devient, la paix revenue, agent commercial.