Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

François-Marie Arouet Voltaire

L'abbé desfontaines et le ramoneur - Poéme


Poéme / Poémes d'François-Marie Arouet Voltaire





Un ramoneur à face basanée,

Le fer en main, les yeux ceints d'un bandeau,

S'allait glissant dans une cheminée,

Quand de
Sodome un antique bedeau.

Qui pout l'Amour prenait ce jouvenceau.

Vint endosser son échine inclinée.

L'Amour cria : le quartier accourut.

On verbalise; et
Desfontaines en rut

Est encagé dans le clos de
Bicétre.

On vous le lie, on le fait dépouiller.

Un bras nerveux se complaît d'étriller



Le lourd fessier du sodomite prêtre.

Filles riaient, et le cuistre écorché

Criait : «
Monsieur, pour
Dieu, soyez touché ;

Lisez, de grâce, et mes vers et ma prose. »

Le fesseur lut ; et soudain, plus fâché,

Du renégat il redoubla la dose :

Vingt coups de fouet pour son vilain péché,

Et trente en sus pour l'ennui qu'il nous cause.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



François-Marie Arouet Voltaire
(1694 - 1778)
 
  François-Marie Arouet Voltaire - Portrait  
 
Portrait de François-Marie Arouet Voltaire


Voltaire, entre la légende et l'histoire


La vie de voltaire