Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Etienne Jodelle

Stances - Poéme


Poéme / Poémes d'Etienne Jodelle





Soit que mon haut désir trop prompt et trop ardent

M'offusque les esprits et les aille bandant,

Soit que devant mes yeux sans cesse elle revienne,

Soit que sa belle vue ensorcelle la mienne,

Ou bien soit que plutôt le
Ciel qui l'aime tant

Aille avecques les ans ses beautés augmentant,

Ou soit que de mes pleurs elle se fasse belle,

Je lui vois tous les jours quelque beauté nouvelle.



Soit que son jeune cœur ne puisse être adouci,
Soit qu'aux cris et aux pleurs il devienne endurci,
Soit qu'elle n'ait pitié d'un tourment qu'elle ignore,
Ou soit que comme femme elle hait qui l'adore,
Ou soit que mon penser lui semble audacieux,
Soit qu'elle veuille voir comme brûlent ses yeux,
Ou qu'elle soit d'Amour ennemie immortelle,
Autant qu'elle est parfaite, autant elle est rebelle.



Soit que d'un feu si clair j'aime à me consumer,
Soit que le temps m'a fait aux maux accoutumer,
Soit que mon entreprise assez me récompense,
Soit que l'esprit s'obstine en trouvant résistance,

Soit que le cours du ciel m'ait donné cette loi,
Soit que mon mal s'oublie alors que je la vois,
Soit que tant de beautés ne la montrent cruelle,
Plus elle est inhumaine et plus je suis fidèle.



Le feu de ses beaux yeux par les ans s'éteindra,
Peut-être en mon trépas sa rigueur se perdra,
Mais plutôt l'air du nord fera chaude la glace,
Le feu sera pesant, la terre aura sa place,
Plutôt les corps mêlés seront sans jugement,
Plutôt le premier
Ciel perdra son mouvement,
Plutôt se confondra la suite universelle,
Que ma foi se corrompe, ou que j'aime autre qu'elle.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Etienne Jodelle
(1532 - 1573)
 
  Etienne Jodelle - Portrait  
 
Portrait de Etienne Jodelle


Biographie / Œuvres

1532

Bibliographie

Poète et dramaturge français, l'une des gloires — mais la plus méconnue — de la Pléiade, Jodelle est aussi musicien, peintre, architecte, orateur et « vaillant aux armes ». Élève de Muret au collège de Boncourt, il fait jouer dès l'âge de vingt ans une pièce, Eugène, première tentative pour créer une comédie nationale. Jodelle semble avoir écrit une autre comédie, La Rencontre, qui, elle, est perd