Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Etienne Jodelle





Naissance: 1532 Paris
Décès: juillet 1573 Paris

Étienne Jodelle, est un poète et dramaturge français.

Etienne Jodelle (1532-1573). En dépit de sa célébrité, ce contemporain de Ronsard ne publie presque rien de son vivant. Il est très bien en cour, mais sa vie nous demeure voilée ; pourquoi donc est-il condamné à mort, sans que peine s'ensuive ? Peu, semble-t-il, d'amours heureuses ; et la passion dès lors atteint à ces profondes « noirceurs » où l'âme se perd. Seule la parole poétique parvient à y sublimer les cruautés et l'abjection (songeons à Verlaine, Gourmont, Genêt...). La rhétorique même y proclame avec de sombres accents que « tout est inexprimable ». Tel est ce méconnu, ce « Démon de Jodelle », selon le mot de Du Bellay qui, lui aussi, le révérait. Choix, établissement des textes et présentation par Robert Melançon.



Les deux pièces, Cléopâtre captive et Eugène, font toute sa renommée car ses premiers succès sont suivis de bien des déboires. [ Lire la biographie de Etienne Jodelle]


Tous les poèmes de Etienne Jodelle (poésie)




Poémes

Didon se sacrifiant
Au même
Chapitre de l'amour
Chapitre d'amour
Contr'amours
Sur la devise de la cigale
Complainte
Stances
Sonnet 6
Sonnet 7
Sonnet 8
Sonnet 9
à sa muse



Ode

Ode sur la devise de noeud et de feu



Chansons

Chanson pour le sieur de brunel
Chanson pour repondre à celle de ronsard qui commence : « quand j'étais libre »
Chanson 1
Chanson 2
Chanson 4
Ronsard, chanson extraite de la nouvelle continuation des amours



Sonnets

Amours - sonnets
Sonnet 1
Sonnet 2
Sonnet 3
Sonnet 4
Sonnet 10
Sonnet 11
Sonnet 12
Chanson 3
Sonnet 14
Sonnet 15
Sonnet 16
Comme un qui s'est perdu dans la forest profonde
Des astres, des forests, et d'acheron l'honneur
Onques traict, flamme ou lacqs d'amoureuse fallace
J'ayme le verd laurier, dont l'hyver ny la glace
Quel heur, anchise, à toy, quand venus sur les bords
Que n'ay-je mes esprits un peu plus endormis
Sur la devise de la cygalle
Allez, mes vers, enfans d'un dueil tant ennuyeux
Quand ton nom je veux faire aux effects rencontrer
De moy-mesme je suis devotieux, madame
Chaque temple en ce jour donne argument fort ample
Sur les météores de j. a. de baïf
Dix sonnets tirés de la priape d'e. jodelle
Sonnet vi
Sonnet viii



Élégie

élégie 1
à son livre - élégie






Articles littéraires au sujet de Etienne Jodelle


 

Poètes contemporains Etienne Jodelle (1532 - 1573)



1000 A.D. 1100 0 1516 1527 2019 A.D.

Pierre de Ronsard
(1100 - 1585)
Jean de La Gessee
(0 - 1596)
Albert Babinot
(1516 - 1569)
Jacques Tahureau
(1527 - 1555)
 

 

Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Etienne Jodelle
(1532 - 1573)
 
  Etienne Jodelle - Portrait  
 
Portrait de Etienne Jodelle


Biographie / Œuvres

1532

Bibliographie

Poète et dramaturge français, l'une des gloires — mais la plus méconnue — de la Pléiade, Jodelle est aussi musicien, peintre, architecte, orateur et « vaillant aux armes ». Élève de Muret au collège de Boncourt, il fait jouer dès l'âge de vingt ans une pièce, Eugène, première tentative pour créer une comédie nationale. Jodelle semble avoir écrit une autre comédie, La Rencontre, qui, elle, est perd