Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Christine de Pisan

Et certes le doulz m'aime bien - Ballade


Ballade / Poémes d'Christine de Pisan





Doulce chose est que mariage,

Je le puis bien par moy prouver,

Voire a qui mary bon et sage

A, comme
Dieu m'a fait trouver.

Louez en soit il qui sauver

Le me vueille, car son grant bien

De fait je puis bien esprouver,

Et certes le doulz m'aime bien.



La premiere nuit du mariage

Très lors poz je bien esprouver

Son grant bien, car oncques oultrage

Ne me fist, dont me deust grever,

Mais, ains qu'il fust temps de lever,

Cent fois baisa, si com je tien,

Sanz villennie autre rouver,

Et certes le doulz m'aime bien.



Et disoit, par si doulz langage;

«Dieux m'a fait a vous arriver,

Doulce amie, et pour vostre usage

Je croy qu'il me fist eslever.»

Ainsi ne fina de resver

Toute nuit en si fait maintien

Sanz autrement soy desriver,

Et certes le doulz m'aime bien.



Princes, d'amours me fait desver

Quant il me dit qu'il est tout mien;

De doulçour me fera crever,

Et certes le doulz m'aime bien.









Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Christine de Pisan
(1364 - 1431)
 
  Christine de Pisan - Portrait  
 
Portrait de Christine de Pisan