Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Yves Untel PASTEL

TENDRE VIOLON - Poéme Romantique



Poémes Romantique de Yves Untel PASTEL





Comment saurai-je pourquoi au milieu de la brume du soir
J’ai senti glisser sur mes épaules votre regard doux

Tantôt retenu, tantôt insistant, toujours constant
J’ai cru un instant percevoir de vous un possible élan

Sans jamais me retourner je vous savais présent
Scrutant sans doute l’augure avant de vous décider

Il me sembla vain, cependant d’accueillir ce nouvel espoir
Tant au fond de moi je vous sentais par trop hésitant

Alors mes pieds dans l’eau, absorbant en moi les ondes
Je tournai mon âme vers mon dessein premier, partir

J’avais ce désir insensé de départ sans retour
Vers je ne sais quel port plus serein qu’ici-bas

J’étais lasse d’une existence fade ou l’amour me fuyait
Où les amants autour n’exhibaient que l’orgueil de me posséder

À la place de m’aimer vraiment en mon être affamé
Ils m’épuisaient de leurs lourds et insipides envies

Je n’étais qu’une marguerite à cueillir et à effeuiller
Sans même le souffle ardent d’un poème pour embellir le geste

Vivre d’ailleurs sans la souffrance de respirer cet air lourd
Vivre comme la pierre immobile et muette au milieu des courants

Appartenir au mystère obscur des éléments insensibles
Être ici et là, là et ici, telle une vapeur qui s’évade au soleil couchant

Et puis ce chant s’éleva, chuchoté d’abord puis plus clair et vibrant
Une voix cristalline, un vent frôlant les cordes d’un tendre violon


Peut-être n’était-ce pas si pur, mais c’est ce que percevait mon âme
Car mes ouïes sourdes s’étaient déjà fermées aux bruits du monde

Un chant masculin, celui d’un devin qui lisait dans les plis de mon cœur
Les lignes troubles de mon destin d’hirondelle aux ailes rompues

Un chant et des mots apaisant mes maux, un chant écho à ma souffrance
Seul un être sensible et vrai pouvait ainsi faire vibrer mes cordes intérieures.

Ce chant était pour moi, rendant ses harmoniques au silence hermétique
J’ai écouté, et laissé entrer en moi ces accents si profonds et graves !







Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Yves Untel PASTEL

Liste des auteurs
poètes classiques
A B C D E
F G H I J
K L M N O
P Q R S T
U V W X Y
Z        



QUELQU’UN AVEC QUI …
     Poème Romantique de Yves Untel PASTEL

Une plume sur mon cou
     Poème Romantique de Yves Untel PASTEL

Le goût du manque
     Poème Romantique de Yves Untel PASTEL

Femme fatale
     Poème Romantique de Yves Untel PASTEL

Le petit train
     Poème Divers de Yves Untel PASTEL

VOULOIR
     Poème Divers de Yves Untel PASTEL

LES CONFETTIS LÉPREUX !
     Poème Divers de Yves Untel PASTEL

L'amour sur ton chemin
     Poème Amour de Yves Untel PASTEL

Liste des poètes moderne