Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Yves Untel PASTEL

POURQUOI ME JUGES-TU ? - Poéme À propos de moi



Poémes À propos de moi de Yves Untel PASTEL





POURQUOI ME JUGES-TU ?

Tu ne sais pas ma misère
Ni le mal qui me ronge
Alors pourquoi me juges-tu ?

Tu ne sais pas les horreurs qui me hantent
Me font craindre la tombée de la nuit
Et ses cauchemars impitoyables
Alors pourquoi me juges-tu ?

Tu ne sais pas les démons qui m’assaillent
Et qui me font marcher debout après minuit
Pour ne point sombrer d’un dernier sommeil
Tu ne sais pas non, même si tu crois savoir
Alors pourquoi me juges-tu ?

N’avons-nous pas, me diras-tu, marché ensemble
Rêver ensemble, parler de choses graves et insignifiantes
N’avons-nous pas aussi ri et pleuré ensemble
N’avons-nous pas scellé ensemble un pacte d’amitié ?
Cela est vrai mon ami de si longtemps !
As-tu pour autant palper toute ma détresse ?
Alors pourquoi me juges-tu ?

Voilà que tu rassembles autour de toi des alliés
Et ensemble, vous tenez entre vous des conciliabules
Vous êtes mes juges et je suis à votre tribunal
Vous ne prenez pour un illuminé errant sans but
Cependant que je ne fais que me sonder moi-même !

Me voici, en effet, juché sur une colline décharnée
Ou posé sur un banc dans le froid de l’automne
Ou dans les embruns d’un lac guettant un cygne
Ou assis sur une tombe au fond d’un cimetière
Ou hantant nuit et jour les allées des temples

L’homme est un puits insondable
Un abyssal abîme sous la surface plane d’un lac
Parfois lâcher même une main aimable et protectrice,
Se perdre dans l’obscure solitude reste un vital sursaut
L’ultime cri vers un soi inconnu que l’on poursuit, aux abois !

Laissez-moi donc aller vers mes tréfonds insondables
Ce n’est pas vous que j’abandonne, ni vous que je fuis
C’est moi-même que je cherche éperdu de chagrin
Il est mille absurdes questions qui me hantent
Mille doutes tenaces dont je poursuis la résolution !

Ne me plaignez pas me croyant perdu
Ne me désignez pas au passant curieux
Ne pleurez ni ne vous réjouissez de mon sort
Car c’est l’heure de mon errance solitaire
Laissez-moi suivre les méandres de mon chemin !
Accordez-moi cette liberté ! Ne me jugez pas !

Yves UNTEL PASTEL






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Yves Untel PASTEL

Liste des auteurs
poètes classiques
A B C D E
F G H I J
K L M N O
P Q R S T
U V W X Y
Z        



Une plume sur mon cou
     Poème Romantique de Yves Untel PASTEL

Le goût du manque
     Poème Romantique de Yves Untel PASTEL

Femme fatale
     Poème Romantique de Yves Untel PASTEL

Le petit train
     Poème Divers de Yves Untel PASTEL

VOULOIR
     Poème Divers de Yves Untel PASTEL

LES CONFETTIS LÉPREUX !
     Poème Divers de Yves Untel PASTEL

L'amour sur ton chemin
     Poème Amour de Yves Untel PASTEL

Le jardinier et l'arbre !
     Poème À propos de moi de Yves Untel PASTEL

Liste des poètes moderne