Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Yves Bonnefoy

Une autre voix - Poéme


Poéme / Poémes d'Yves Bonnefoy





Secouant ta chevelure ou cendre de
Phénix,
Quel geste tentes-tu quand tout s'arrête.

Et quand minuit dans l'être illumine les tables ?

Quel signe gardes-tu sur tes lèvres noires,
Quelle pauvre parole quand tout se tait.

Dernier tison quand
I'âtre hésite et se referme ?

Je saurai vivre en toi, j'arracherai
En toi toute lumière.

Toute incarnation, tout récif, toute loi.



Et dans le vide où je te hausse j'ouvrirai
La route de la foudre,

Ou plus grand cri qu'être ait jamais tenté.



Si cette nuit est autre que la nuit,
Renais, lointaine voix bénéfique, réveille
L'argile la plus grave où le grain ait dormi.
Parle : je n'étais plus que terre désirante,
Voici les mots enfin de l'aube et de la pluie.
Mais parle que je sois la terre favorable,
Parle s'il est encor un jour enseveli.








Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Yves Bonnefoy
(1923 - ?)
 
  Yves Bonnefoy - Portrait  
 
Portrait de Yves Bonnefoy


Biographie

Principaux ouvrages