Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Yves Bonnefoy

Le visage mortel - Poéme


Poéme / Poémes d'Yves Bonnefoy





Le jour se penche sur le fleuve du passé.

Il cherche à ressaisir

Les armes tôt perdues,

Les joyaux de la mon enfaniine profonde.



Il n'ose pas savoir

S'il est vraiment le jour

Et s'il a droit d'aimer cette parole d'aube

Qui a troué pour lui la muraille du jour



Une torche est portée dans le jour gris.
Le léu déchire le jour.
Il y a que la transparence de la llamme
Amèrement nie le jour.



Il y a que la lampe brûlait bas,
Qu'elle penchait vers toi sa face grise,
Qu'elle tremblait, dans l'espace des arbres,
Comme un oiseau blessé chargé de mort. —
L'huile brisant aux ports de la mer cendreuse
Va-t-elle s'empourprer d'un dernier jour,
Le navire qui veut l'écume puis la rive
Paraîtra-t-il enfin sous l'étoile du jour ?

Ici la pierre est seule et d'âme vaste et grise
Et toi tu as marché sans que vienne le jour.








Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Yves Bonnefoy
(1923 - ?)
 
  Yves Bonnefoy - Portrait  
 
Portrait de Yves Bonnefoy


Biographie

Principaux ouvrages