Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Yves Bonnefoy

La voix, qui a repris - Poéme


Poéme / Poémes d'Yves Bonnefoy





«
Es-tu venu par besoin de ce lieu,
De ce lieu seul, ravin, porte dressée
Au-dessus du levant et du couchant
Comme passe la barque d'un autre monde,
Entre, je te permets presque une halte.



Es-tu venu pour, au moins une fois,

Etre maître du seuil, pousser le poids

De la porte cloutée sur ses gonds qui dorment,

Et déranger ce rêve, bien que sachant

Que tout seuil est un rêve, et que ce fer

Y est certes le signe, mais sans promesse,

Je te permets la clef dans la lourde porte.



Es-tu venu pour entendre l'écho
Des marteaux sous les voûtes, mais déjà
T'éloignant, te décolorant, ne percevant
La lumière qu'en rêve, descendant
Les yeux emplis de larmes vers le ciel
Qui t'accueillait de terrasse en terrasse
Parmi les amandiers et les chênes clairs,
Vois, je t'aurai donné, en la reprenant,
Une terre natale, et il n'est rien d'autre. »










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Yves Bonnefoy
(1923 - ?)
 
  Yves Bonnefoy - Portrait  
 
Portrait de Yves Bonnefoy


Biographie

Principaux ouvrages