Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Yves Bonnefoy

A la voix de kathleen ferrier - Poéme


Poéme / Poémes d'Yves Bonnefoy





Toute douceur toute ironie se rassemblaient
Poui un adieu de cristal et de brume.
Les coups profonds du 1er taisaient presque silence.
La lumière du glaive s'était voilée.



Je célèbre la voix mêlée de couleur grise
Ojii hésite aux lointains du chant qui s'est perdu
Connue si au delà de toute loimc pure
Tremblât un autre chant et le seul absolu.



O lumière et néant de la lumière, ô larmes
Souriantes plus haut que l'angoisse ou l'espoir,
O evgne. lieu réel dans l'irréelle eau sombre,
O source, quand ce lut profondément le soir !



Il semble que tu connaisses les deux rives.
L'extrême joie et l'extrême douleur.
Là-bas, parmi ces roseaux gris dans la lumière.
Il semble que tu puises de l'éternel.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Yves Bonnefoy
(1923 - ?)
 
  Yves Bonnefoy - Portrait  
 
Portrait de Yves Bonnefoy


Biographie

Principaux ouvrages