Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Pierre Jean Jouve

Magie - Poéme


Poéme / Poémes d'Pierre Jean Jouve





Tu es ma douleur mon effroi mon amour

O imagination

Tu es mon bourreau ô livre où j'ai traduit

La montagne la rivière et l'oiseau

Tu es ma misère ô confession.

Ainsi parlait le poète déchu

Et il déchirait son livre imprimé au milieu des villes

humaines.
Mais son autre voix tout emplie d'un murmure de

saules
Répondait

Ô livre malgracieux ô poème manqué,
Erreur erreur toujours de celui qui n'a pas encor fait,

Oh tu es mon dernier lieu ma forteresse

Contre l'armée des infidèles

Ailleurs n'est plus que ruine et toi tu es l'endroit

sacré.
Le démon aurait-il vraiment manqué tout ce qu'il

voulait ?

Et que veut le démon —

Un livre
Répondait sa voix éclairée par un ancien cyprès

solaire.
Le tien le mien ou l'autre, Écris sous la dictée.
Et tous les oiseaux chantèrent plusieurs fois sur le

ciel.



Et le poète était encore une fois illuminé

Il ramassait les morceaux du livre, il redevenait

aveugle et invisible,
Il perdait sa famille, il écrivait le mot du premier

mot du livre.








Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Pierre Jean Jouve
(1887 - 1976)
 
  Pierre Jean Jouve - Portrait  
 
Portrait de Pierre Jean Jouve