Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Pierre Béarn

La girafe et les différences - Poéme


Poéme / Poémes d'Pierre Béarn





Une girafe très distinguée



avait une mauvaise idée



sur la longueur de son cou



dont elle avait le dégoût







Il était tantôt trop long



tantôt en colimaçon



intelligent ou stupide



ou raide comme un bâton







C’est pourquoi elle s’en alla



questionner un éléphant



dont la trompe de pacha



gigotait allégrement







– Toi, tu as beaucoup de chance



lui dit-elle tout d’abord



ta trompe est une providence



tes cornes sont des trésors



Moi si je veux brouter l’herbe



mes jambes doivent s’ouvrir



mais toi tu restes superbe



triomphant comme un fakir.



Pour les incendies de brousse



quand tout le monde a la frousse



ta trompe a la renommée



d’être un bon sapeur-pompier







– C’est vrai que j’ai cette science



dit l’éléphant très surpris



mais ce sont les différences



qui justifient notre Vie.



()












Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Pierre Béarn
(1902 - 2004)
 
  Pierre Béarn - Portrait  
 
Portrait de Pierre Béarn