Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Paul Fort

Comme hier - Poéme


Poéme / Poémes d'Paul Fort





Hé! donne moi ta bouche, hé! ma jolie fraise!

L'aube à mis des frais's plein notr' horizon

Garde tes dindons, moi mes porc, Thérèse

Ne r'pouss' pas du pied mes petits cochons.



Va, comme hier! comme hier! comme hier!

Si tu n' m'aimes point, c'est moi qui t'aim'rons

L'un tient le couteau, l'autre la cuiller:

La vie c'est toujours les mêmes chansons.



Pour sauter le gros sourceau d'pierre en pierre,

Comme tous les jours mes bras t'enlèv'ront

Nos dindes, nos truies nous suivront légères

Ne r'pousse pas du pied mes petits cochons.



Va, comme hier! comme hier! comme hier!

Si tu n' m'aimes point, c'est moi qui t'aim'rons

La vie c'est toujours amour et misère

La vie c'est toujours les mêmes chansons.



J'ai tant de respect pour ton cœur Thérèse,

Et pour tes dindons. Quand nous nous aimons

Quand nous nous fâchons, hé! ma jolie fraise

Ne r'pousse pas du pied mes petits cochons.



Va, comme hier! comme hier! comme hier!

Si tu n' m'aimes point, c'est moi qui t'aim'rons

L'un tient le couteau, l'autre la cuiller:

La vie c'est toujours les mêmes chansons.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Paul Fort
(1872 - 1960)
 
  Paul Fort - Portrait  
 
Portrait de Paul Fort