Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Paul Fort



Biographie, ouvres de Paul Fort


Poésie / Poémes d'Paul Fort





Naissance: Reims (Marne) le 1er février 1872
Décès: 20 avril 1960 à Montlhéry (Essonne)

Jules Jean Paul Fort, est un poète et dramaturge français.

Paul Fort donna ses premiers poèmes au Mercure de France en 1896. Ils constitueront le début des Ballades françaises (17 volumes écrits entre 1922 et 1958) dans une suite continue jusqu'à sa mort. Il fonda le Théâtre d’Art, qui deviendra le Théâtre de l'Œuvre, créa en 1905 la revue Vers et prose et contribua à donner au quartier du Montparnasse, à Paris, sa renommée artistique.

Il est l'auteur d'une œuvre poétique abondante mêlée de symbolisme, de simplicité et de lyrisme, utilisant le plus souvent le verset. Paul Fort fréquenta quelques-uns des écrivains et poètes les plus connus de son temps : Paul Verlaine, Stéphane Mallarmé, Pierre Louÿs, André Gide. Quelques-uns de ses poèmes furent mis en musique et chantés par Georges Brassens : Le Petit cheval, La Marine, Comme hier, Si le bon Dieu l'avait voulu.

Il voulut offrir une scène à Maurice Maeterlinck dont il admirait les drames. C'est ainsi qu'en 1887, il créa avec Lugné-Poe le Théâtre d'Art qui révéla les dramaturges nordiques Henrik Ibsen et August Strindberg.

En 1905, il crée la revue Vers et Prose qu'il dirige avec Paul VALÉRY: des œuvres des écrivains les plus importants de l'époque (Laforgue, Jarry, Apollinaire, Carco, Gide, Claudel, etc.) y paraîtront jusqu'en 1914. Il contribue à "lancer" Montparnasse et reçoit le titre de Prince des Poètes en 1912. Son goût pour l'histoire se prête bien au théâtre : ses pièces se regroupent sous le titre Chroniques de France (Louis Xl, curieux homme, 1922; Ysabeau, 1924).

Sa simplicité, son enthousiasme, sa gaieté (il avait un goût prononcé pour le calembour) restent liés à sa silhouette célèbre. Héritier de Villon et de Charles d'Orléans, ce poète est trop en dehors de son époque pour avoir pu l'influencer. " Paul Fort est notre dernier trouvère " (P. Béarn). Il s'en est allé le 20 avril 1960 en son domaine d'Argenlieu.

Il fut l'un des principaux membres du jury du Prix Jeunesse.

Bien que né rue Caqué, où son père était agent d'assurances, Paul Fort passa sa prime enfance à l'angle de la rue de Vesle et de la rue du Clou-dans-le-Fer. Il revint officiellement à Reims, en 1954, inaugurer une exposition qui lui était consacrée à la bibliothèque Carnegie.
Fait commandeur de la Légion d'honneur, il avait été élu « prince des poètes » en 1912.
En 1956, il épousa Germaine Georgette Claire Pouget. Son neveu Robert épousa la fille d'Alfred Vallette (1858-1935), directeur du Mercure de France, et de Marguerite Eymery (1860-1953), femme de lettres connue sous le nom de Rachilde.
Paul Fort repose à Montlhéry dans sa propriété d'Argenlieu.


Œuvres

Poésie:

Les Ballades françaises, environ 40 volumes, 1896-1958

Théâtre:

La Petite Bête, comédie en un acte, en prose, Paris, Théâtre d'Art, 5 octobre 1890
Louis XI, curieux homme, chronique de France en 6 actes, 1921
Ysabeau, chronique de France en 5 actes, Paris, Théâtre de l'Odéon, 16 octobre 1924
Le Camp du Drap d'or, chronique de France en 5 actes, 1926
L'Or, chronique de France, en 3 actes, suivi de Ruggieri, chronique de France, en 1 acte, Paris, Théâtre de l'Odéon, mai 1927
Guillaume le Bâtard, ou la Conquête de l'Angleterre, chronique de France en 5 actes, 1928
L'Assaut de Paris, chronique de France en 4 actes, 1933
Coups du heurtoir, mystère de Noël en 3 scènes, 1943







 



Paul Fort
(1872 - 1960)
 
  Paul Fort - Portrait  
 
Portrait de Paul Fort